RMC Sport

Gerets : « 14, ce serait mieux »

Le technicien olympien est persuadé que son équipe peut aller chercher le titre cette saison

Le technicien olympien est persuadé que son équipe peut aller chercher le titre cette saison - -

Eric Gerets ne cache pas sa satisfaction de voir son équipe première de Ligue 1. D'ailleurs, le technicien belge se verrait bien remporter le quatorzième titre de champion de sa carrière avec l'OM.

Eric Gerets, l’OM a souffert face à Lorient, notamment en première période. Comment avez-vous réussi à remonter ce but de retard ?
Collectivement, on est tellement fort. Je crois que sur le plan mental, l’équipe a fait un gros bond en avant par rapport à l’année dernière. Tout le monde est plus fort dans la tête et c’est grâce à ça qu’on arrive à régler les problèmes qu’on a sur le terrain.

Brandao a encore été déterminant pour l’OM face aux Merlus.
Il marque un but vraiment important. Il a déjà réalisé de meilleurs matches. Hier, il a probablement moins bien joué que d’habitude. Finalement, il fait ce que l’on n’attendait pas de lui. On ne le voyait pas typiquement comme un « tueur » puisqu’il a plutôt un profil de travailleur. En fait, il est les deux en même temps.

L’OM est leader du championnat. Comment vivez-vous cette situation ?
C’est bien. Ça se vit bien. Moi, j’aimerais bien effacer ce numéro 13. Cela fait treize fois que j’ai connu cette situation (en tant que joueur et entraîneur). 14, ce serait mieux.

A la vue des résultats du week-end, Bordeaux n’est-il pas votre principal adversaire ?
Si on regarde le classement, c’est évident. En plus, sur le papier, les Girondins ont un calendrier abordable. Mais ce n’est pas encore fini. Je ne pense pas que l’on doive se méfier uniquement de Bordeaux. A mon sens, il y a plus d’équipes encore susceptibles de jouer le titre. Il suffit de perdre une fois pour voir les autres revenir à un ou deux points.

Dans cette lutte pour le titre, est-ce que finalement la différence ne se fera pas grâce à la force et la valeur des bancs de touche ?
C’est possible. L’année passée, on avait des éléments qui pouvaient faire la différence. Eh bien on continue à le faire. Si je n’ai pas trop de blessés, si j’ai assez de concurrence et vu le fait que les joueurs qui sont sur le banc sont en forme, quelques changements ne changeront pas le niveau de l’équipe.

Quelles pourraient être les raisons qui empêcheraient l’OM d’être champion ?
Les blessures. Avoir des joueurs difficiles à remplacer serait délicat à ce stade de la saison. Et puis, la concurrence va nous attendre avec le couteau entre les dents. On sait très bien qu’on a un calendrier difficile. Mais il vaut peut-être mieux ça. Tout le monde sera alors encore un peu plus concentré.

La rédaction