RMC Sport

Gignac : « On avance »

André-Pierre Gignac et Joey Barton

André-Pierre Gignac et Joey Barton - -

Incertain tout au long de la semaine, André-Pierre Gignac a bien tenu sa place en pointe de l’attaque marseillaise ce samedi face à Bastia (2-1). Et avec la manière. Son doublé, le premier depuis celui face au PSG début octobre, permet à l’OM de consolider sa deuxième place au classement.

André-Pierre, comment analysez-vous cette nouvelle victoire par un but d’écart ?

Le match s’est bien passé pour nous. On a fait une belle première période, à l’issue de laquelle on aurait dû revenir aux vestiaires avec plus d’un but d’écart. Heureusement qu’ils égalisent à la 46e minute d’ailleurs, car ça nous laisse une marge de temps pour égaliser. Ce qui fait notre force encore, pour l’emporter par un but d’écart, c’est la solidarité et la solidité. Ce soir (samedi), c’est trois points, on avance, on consolide notre deuxième place et c’est le plus important.

Vous vous êtes encore fait peur…

La première période est bien aboutie. On se crée beaucoup d’occasions, on marque, il y a beaucoup de fluidité dans le jeu, des appels, du mouvement. Ils égalisent et ça devient plus difficile, surtout avec Landreau qui a fait de beaux arrêts. Mais au-delà de tout ça, c’est un match abouti pour nous.

La qualification en Ligue des champions se rapproche.

Il reste trois matches. Tant qu’on n’est pas assuré de la deuxième place, on va continuer. Il nous reste deux matches à domicile et un gros choc à Saint-Etienne. Pour ce dernier, je ne me fais pas trop de soucis car on est solide à l’extérieur et qu’on est concerné quand on joue un gros. Mais à domicile, parfois, on a des petites rechutes.

Comment jugez-vous votre performance personnelle et votre premier doublé en L1 depuis celui contre le PSG (2-2) début octobre ?

J’étais en jambes. Je ne m’étais pas beaucoup entraîné cette semaine alors que j’ai plutôt besoin d’enchaîner les entraînements et les matches pour ne pas perdre le rythme. Mais il y a des jours avec et des jours sans, et aujourd’hui, c’était un jour avec.

A lire aussi :

>> Marseille-Bastia : L'OM s'en rapproche

>> Baup : "S'accrocher à ce podium"

>> Marseille a les cartes en main

Propos recueillis par Y. P. et F. Ge.