RMC Sport

Girard : « Il ne faut pas s’affoler »

René Girard

René Girard - -

René Girard était l’invité de Luis Attaque ce lundi sur RMC. Pour l’entraîneur de Montpellier, le début de saison décevant des champions de France s’explique par un manque de rigueur et le nombre de joueurs absents.

René, comment se passe ce début de championnat ?

C’est assez moyen au vu des résultats (un nul contre Toulouse 1-2, une défaite à Lorient 2-1). On n’est pas parti sur les chapeaux de roue. L’an passé, le début de championnat avait été meilleur. On manque un peu d’agressivité. Le match à Lorient est un premier avertissement avec ces deux buts dans les arrêts de jeu. On n’a pas retrouvé nos esprits dans la rigueur et le sérieux. On manque de liant dans le jeu. Il faudra régler cela rapidement car dimanche, nous recevons l’OM. Il faut remettre le bleu de chauffe et recommencer à souffrir dans les moments difficiles.

Vous n’avez toujours pas votre effectif au complet en raison des nombreux blessés, comme Belhanda et Mounier…

Ce n’est pas une excuse mais dans le liant, au niveau de l’équipe, on a beaucoup changé que ce soit en défense ou au milieu du terrain. Estrada a été expulsé lors du Trophée des Champions. On avait six joueurs absents, c’est important pour nous. On va avoir une saison difficile en termes de qualité et de quantité de matchs. Il va falloir que tous les joueurs se mettent au diapason. Quand on joue, il faut être présent. Il n’y a pas de remplaçants ni de joueurs bis. C’est un groupe, même si une équipe va se dessiner. Pour le moment, je suis à la recherche. Il nous manque un peu de rigueur pour être performant. Lorsque l’on va récupérer les absents, la concurrence va se créer et chacun devra se défoncer pour être présent.

Pouvez-vous conserver votre titre ?

La saison dernière, nous n’étions pas programmés pour cela. La vérité, c’est le rectangle vert. Des équipes se sont bien préparées comme Lyon, Marseille ou Bordeaux. Ce sera un championnat plus ouvert. Tout le monde donnait le Graal au PSG mais ce n’est pas gagné pour autant. Quant à nous, il ne faut pas s’affoler. Il faut se mettre en route et trouver le bon rythme.

Que pensez-vous des débuts d’Emanuel Herrera ?

Depuis qu’il est arrivé, il a dû mettre 4-5 buts en matchs de préparation. En deux matchs de championnat, il a marqué face à Lorient. C’est un garçon qui a des qualités. C’est un buteur, mais qui n’a pas le même registre qu’Olivier Giroud. Quand des garçons comme Younès Belhanda ou Rémy Cabella vont être présents, il faudra trouver les bonnes options pour pouvoir l’utiliser comme il faut. Ils sont là pour lui donner des caviars.

Craignez-vous l’OM que vous allez recevoir dimanche (17h, ndlr) ?

C’est toujours des matchs compliqués. Marseille reste Marseille. C’est un derby du sud. Je pense que c’est une bonne chose. Ça va permettre aux joueurs de montrer ce qu’ils ont dans le ventre. Ils ont l’occasion de relancer la machine.