RMC Sport

Girard : « Scandaleux !»

René Girard

René Girard - -

Après le match nul de son équipe à domicile contre Saint-Étienne (1-1), René Girard, déçu du résultat, s’est montré scandalisé que son équipe joue 24 heures avant les autres après un match de Ligue des champions.

« René, comment analysez-vous ce match nul contre Saint-Étienne ?

Ça a été laborieux ce soir (hier), comme à Reims, comme contre Arsenal... Vous devez avoir l'habitude maintenant, non? Je n’ai pas plus de sentiment que ça. Je préfère prendre un point que rien du tout. 

On a senti vos hommes empruntés en début de rencontre…

On a eu du mal à se mettre en route mais c’était un peu à prévoir. Quand on a un match difficile à jouer comme celui contre Saint-Étienne, ce n’est jamais facile de se remettre dans le bain, mais c’est comme ça. On pouvait penser qu’il nous serait difficile de revenir vu le manque de pétrole qui nous a atteint, mais les garçons ont encore fait preuve de courage et sont arrivés à revenir très courageusement. Je suis fier d’eux.

Comment expliquez-vous ce manque d’efficacité devant le but, avec vos nombreuses occasions avortées ?

Que voulez-vous que je vous dise, on n’est pas en réussite, c’est comme ça. Ce n’est pas dû qu’à l’efficacité de l’avant-centre, c’est du à un peu tout le monde. Il y a certainement un manque de sérénité actuellement, un petit peu de pression et de tension. Je crois qu’on est arrivé à revenir, ce qui n’était pas gagné d’avance. Alors on va attendre des jours meilleurs...

On vous sent vraiment excédé… est-ce dû au fait que vous ayez joué 24 heures avant tout le monde après votre match de Ligue des champions ?

Je persiste à dire que ce n'est pas normal de faire jouer une équipe comme nous 24h avant les autres. C’est comme ça. Ce qui m’inquiète, c’est qu’on ne joue pas le jeudi. Ça vous fait tous rire, mais pas moi. C’est scandaleux, c’est tout ! Je ne suis pas parano, je constate simplement qu’il y a un gros problème d'équité. Car on a quand même joué Arsenal, et pas les Pink Floyd de Kiev! On a joué une des meilleures équipes en Europe. Et malgré ça, on joue un jour avant les autres! Et on a moins de temps de récupération. Je trouve cela complétement illogique. Après, ça plaît ou ça plaît pas, c'est comme ça. Ceux qui font des efforts de temps en temps comprendront, ceux qui "aimantent" le football ne comprendront pas. »

Propos recueillis par Julien Landry