RMC Sport

Giuly : « Il faut gagner notre premier match au Parc »

Le Parisien Ludovic Giuly marqueur le week-end dernier à Montpellier n'imagine pas autre chose qu'une victoire samedi au Parc des Princes contre Le Mans.

Le Parisien Ludovic Giuly marqueur le week-end dernier à Montpellier n'imagine pas autre chose qu'une victoire samedi au Parc des Princes contre Le Mans. - -

Buteur lors du premier match de la saison à Montpellier (1-1), Ludovic Giuly est l’un des hommes en forme du PSG. Il s’explique avant la venue déjà importante du Mans samedi au Parc des Princes.

Ludovic Giuly, comment abordez-vous la venue du Mans ?
On doit gagner. C’est important de bien débuter à domicile. On a ramené un bon point de Montpellier même si on aurait pu faire mieux. Il confirmer désormais et lancer notre saison samedi soir.

Le PSG est-il déjà attendu ?
Ce ne sera pas facile. Il faut se donner les moyens de gagner pour notre premier match au Parc. A nous de trouver des solutions. Même si on sait qu’il y a toujours une pression particulière autour du PSG.

Qu’est-ce qui a changé dans ce PSG version Kombouaré ?
Il y a une nouvelle méthode d’entraînement. Un coach qui donne la rage de vaincre. Il est pointu sur les schémas tactiques. On travaille bien avec lui. Pour le moment, tout se passe bien. Différent de Le Guen ? Je n’aime pas trop comparer. Chacun a son style. L’important est d’avoir les résultats. Disons qu’Antoine aime plus parler et s’exprimer avec ses joueurs.

Qu’attendez-vous de cette saison avec Paris sur un plan personnel ?
Je m’attends à mieux. Je me suis préparé physiquement au centre Camp 8 à St Raphaël. J’ai aussi fait la préparation avec le groupe. Ce qui n’était pas le cas la saison dernière. J’espère être plus constant et essayer de faire mieux en termes de buts et de passes décisives. Le coach me met à droite pour le moment. Il n’y a pas de soucis.

Paris est parvenu cet été à conserver ses joueurs cadres…
Et bien, c’est de bon augure. On est dans la continuité. Le club a bien recruté. On reconstruit une équipe. On sait que nous sommes encore dans une phase de transition.

Paris a-t-il les moyens de se mêler à la course au titre ?
Pour l’instant, non. On reste outsider même si on espère jouer le coup jusqu’au bout. Bordeaux, Marseille et Lyon restent les équipes favorites pour jouer les trois premières places.

Que vous inspire la situation de Jérôme Rothen que vous connaissez bien ?
Il faudra respecter la décision de Jérôme. C’est un bon joueur, qui a fait ses preuves au PSG. A lui de faire le bon choix. Ensuite, ce sera au coach et au président de décider s’il faut le remplacer ou pas.

La rédaction - Marc Benoist