RMC Sport

Govou revient de loin

Sidney Govou

Sidney Govou - -

Plus de 5 mois après sa blessure face à Sochaux le 10 mars dernier, Sidney Govou devrait prochainement retrouver les pelouses de Ligue 1. L’ancien Lyonnais espère faire une belle saison avec Evian Thonon-Gaillard.

La blessure

« J’ai eu une rupture du tendon d’Achille gauche. Il y a trois ans, je me suis fait le droit. Les chirurgiens m’ont dit que c’était la faute à pas de chance. Après une blessure au tendon, on récupère rarement sa force musculaire. Il n’y avait rien qui prédisait que j’aurais pu me blesser au niveau du tendon d’Achille gauche. »

De retour face à Lyon ?

« J’aimerais bien. Malheureusement, j’ai été retardé par une nouvelle blessure au mollet gauche pendant 2-3 semaines. Je n’ai pas pu avoir beaucoup de temps en match de pré-saison ou avec la réserve. Ce sera au coach (Pablo Correa, ndlr) de décider. En plus, c’est contre Lyon. J’ai fait beaucoup d’efforts pour être apte. Il y a aussi le côté affectif qui peut faire qu’on a envie de jouer contre son ancien club mais aussi le côté du terrain. Le coach juge peut-être que je ne suis pas encore en grande forme pour y participer. Il sait que je me sens bien mais ce sera à lui de décider. »

Une force de caractère

« Je me suis posé la question si j’allais arrêter ma carrière après ma rupture du tendon d’Achille droit il y a trois ans. Je partais dans l’inconnu. Mais, lors de ma nouvelle blessure, j’ai fait la même rééducation, je savais où j’allais. Je suis serein. J’ai même envie de dire que je me sens mieux physiquement en début de saison que lors de mon arrivée à Evian l’année dernière. Je suis à peu près au même niveau de forme qu’en janvier dernier. C’est de bon augure. J’espère aider l’équipe et réaliser une belle saison. »

Le début de saison d’Evian

« C’est un peu compliqué en ce moment. Il ne faut pas tirer la sonnette d’alarme. On savait que cette saison serait plus difficile que la saison dernière. L’an passé, nous étions la petite équipe. Certaines nous ont pris un peu de haut. Cette année, c’est différent. Quand vous perdez contre des équipes plus petites, l’année d’après, vous vous en souvenez et on n’avait pas envie de réitérer la même chose. Cette saison, nous sommes dans cette position. »

Un nouveau Lyon

« Pour la majorité des clubs, il y a une donnée économique qui a complètement changé. Lyon en fait partie surtout qu’ils n’ont pas eu la Ligue des Champions cette année. Ça change un peu la donne. C’est peut-être une bonne chose de reconstruire pour passer 2-3 saisons un peu plus difficiles mais, espérer dans le futur, revenir au top niveau. »