RMC Sport

Grève : Pas si unanime que ça

-

- - -

Les patrons du syndicat des clubs professionnels ont dû se montrer convaincants. Car selon nos informations, de nombreux présidents étaient contre l’idée d’une grève avant la réunion d’hier. Parmi eux, il y a d’abord ceux, pas assez riches, qui ne sont pas concernés par cette taxe de 75 %. Alors pourquoi faire grève ? Il y a ceux qui ne perdront que quelques dizaines de milliers d’euros, et qui ne seraient pas gênés de voir certains de leurs concurrents affaiblis par cette taxe. Enfin, beaucoup d’entre eux ont peur de voir l’image du football français dégradée par une grève. Selon eux, beaucoup de Français et la majorité de leurs supporters ne comprendraient pas un tel mouvement alors que le pays est en crise. Voilà pourquoi l’UCPF, avant cette réunion, a fait appel à une société de communication pour trouver les bons mots. Autrement dit ne pas heurter l’opinion publique. Rapidement le mot grève a donc été remplacé par journée blanche.

YP et NJ