RMC Sport

Hilton : « L’OM champion ? Bien sûr »

Le défenseur brésilien de l'OM ne cesse de le répéter. Son équipe peut être championne à l'issue de la saison.

Le défenseur brésilien de l'OM ne cesse de le répéter. Son équipe peut être championne à l'issue de la saison. - -

Invité du Grand After, Vitorino Hilton a évoqué la fin de saison palpitante qui attend son club, l’Olympique de Marseille. Le défenseur phocéen le dit ouvertement : l’OM peut être champion.

Vitorino Hilton, l’OM est leader de L1. Ce sont les supporters qui doivent être contents...
Ce matin (hier matin, ndlr), ils étaient nombreux lors du décrassage. Ceux que l’on rencontre dans la rue nous disent même que c’est l’année du titre. Nous sommes leaders du championnat à sept journées de la fin, soit autant de finales à jouer pour nous. On va essayer de finir champions.

Les Lyonnais estiment que désormais, la pression est sur vous.
Non, on n’a pas la pression. On va rencontrer Lyon, on va rencontrer Toulouse puis Lille. Ce seront des matches capitaux pour le titre. Si on arrive à gagner ces trois rencontres, on a de fortes chances de finir champion.

A quel moment avez-vous pris conscience que vous pourriez véritablement jouer le titre ?
Après le match contre Valenciennes, le groupe a compris. On a vu une équipe qui jouait pour son maintien se donner à 200 %. Et là, on s’est dit que nous, qui avons la possibilité de jouer le haut de tableau, de jouer le titre, on devrait donner encore un peu plus qu’eux. On sait qu’on est premiers du championnat aujourd’hui. Le coach le sent. Il sent que c’est le moment. On a l’équipe pour être champion et on voit que Lyon n’est pas aussi fort que les années précédentes.

Le match face au PSG (victoire 3-1, ndlr) a également dû être un déclic ?
Paris, c’est un concurrent direct au titre aussi. On savait que si on gagnait là-bas, on relançait le championnat. Ça, c’est bien passé pour nous. On a fait un bon match avec un bon état d’esprit.

Comment expliquez-vous que la défense marseillaise, qui n’a cessé de changer cette saison (Hilton a eu cinq partenaires en charnière centrale, ndlr), fonctionne aussi bien en ce moment ?
Le coach met une défense en place. Des fois, ça marche, des fois ça ne marche pas. Il m’a maintenu sa confiance. C’était à moi de m’adapter à mes partenaires. On a eu des moments difficiles. Là, ça se passe mieux parce que toute l’équipe a compris que quand on n’avait pas le ballon, il fallait défendre tous ensemble. Et puis Brandao nous fait du bien. C’est un guerrier, il ne lâche rien devant. Il défend haut et cela facilite le travail de la défense.

Eric Gerets est également un grand artisan du succès de l’OM aujourd’hui...
Oui. C’est quelqu’un qu’on aime bien. Il sait rigoler et être rigoureux. Il sait parler avec les joueurs. Je pense que ce serait bien qu’il reste à Marseille. Mais il ne nous a rien dit. Entre nous, on en parle mais on sait qu’il ne veut pas parler de son avenir pour le moment. Il veut rester concentré sur les objectifs de fin de saison.

C’est la première fois depuis votre arrivée en France que vous jouez le titre en Ligue 1.
Oui, c’est une grande première. Avec Lens, j’avais déjà été deuxième pendant un moment, mais jamais premier. J’espère que cela va continuer et si tout va bien, à la fin du championnat, qu'on fêtera le titre.

Vous avez eu du mal à évoluer à votre niveau en début de saison...
C’était un peu normal. J’arrive dans un club beaucoup plus médiatisé que Lens. J’ai connu, avec les changements de coéquipiers en défense et avec des soucis personnels, des problèmes, comme le reste de l’équipe. Cela m’a un peu affecté sur le terrain. Mais là, tout va pour le mieux.

Pour finir, selon vous, l’OM sera champion cette saison ?
Bien sûr.

La rédaction