RMC Sport

Humble, relax, chambreur, acteur... Zlatan vu par Frank Lebœuf

-

- - -

Membre de la Dream Team RMC Sport, Frank Lebœuf a pu rencontrer Zlatan Ibrahimovic lundi lors de la cérémonie des Trophées UNFP. Il raconte les coulisses de son entretien avec la star suédoise du PSG, élu, pour la troisième fois en quatre ans, meilleur joueur de la saison en Ligue 1.

« Il était plutôt détendu. Je l’ai vu un peu avant. Je ne pensais pas qu’il me connaissait. On s’était rencontré il y a quelques années à Los Angeles au moment de sa signature à Barcelone. Je l’avais interviewé. Je pensais qu’il ne se rappellerait pas. Il s’est levé, il est venu me voir, il m’a dit bonjour, a confié Frank Lebœuf au micro de Luis Attaque sur l’antenne de RMC. Comme David Luiz, mais lui a joué à Chelsea donc je pense qu’il avait un peu entendu parler de moi… J’ai trouvé Zlatan très humble, très gentil avec les gens.

Après la remise du Trophée, il est venu directement. Pour lui c’était normal de répondre à mes questions. Il en souriait. Il savait que j’étais un joueur. Entre nous, c’est toujours un peu spécial. Il est venu à la table de RMC. Ça s’est bien passé. Il était ouvert. Il a un peu chambré aussi en disant qu’il était arrogant, mais que ça devait plaire aux Français. Concernant son avenir au PSG, il nous a dit aussi que tout était décidé. »

« Pas grand-chose qui puisse faire partir Ibra de Paris »

« On peut penser qu’il est sincère. C’est vrai, il joue beaucoup à l’acteur. Il sait exactement ce qu’il dit. Il a du faire un peu de média training. Il est doué pour ce rôle. Il sait envoyer des messages. Il vit beaucoup sur ça en étant, en plus, très bon sur le terrain. J’ai senti quelqu’un de relax, qui avait envie de partager certaines choses. Il m’a demandé si mes enfants allaient bien. Je lui ai posé la question de savoir comment ça se passait à Paris. Il est vraiment bien là. Les joueurs doivent être mis dans d’excellentes dispositions. Ils ont les salaires qu’il faut pour être très à l’aise. Je pense qu’il n’y a pas grand-chose qui puisse faire partir Ibra de Paris. A moins que les dirigeants aient décidé autre chose. »

la rédaction