RMC Sport

Il y a urgence pour l’OM

Brandao

Brandao - -

Après une nouvelle semaine très agitée, le club marseillais va tenter de remporter ses trois premiers points de la saison ce samedi soir au Stade-Vélodrome face à Lorient, un adversaire qui ne lui a jamais souri.

Didier Deschamps et son équipe ne sont pas au mieux à l’heure de recevoir Lorient, ce samedi soir pour la 3e journée de championnat. L’OM, 18e et donc relégable, a perdu ses deux premières rencontres face à Caen (1-2) puis Valenciennes (3-2), réalisant le pire départ d’un champion en titre depuis Nantes en 2001-02.
Mais il n’y a pas que sur le terrain que le bateau phocéen chavire. En coulisses, la position de Didier Deschamps s’est considérablement fragilisée cette semaine. Impuissant face aux départs de Niang et de Ben Arfa, l’entraîneur marseillais a désormais fait une croix sur son milieu de terrain défensif tant désiré. Il a aussi vu débarquer dans la précipitation Loïc Rémy, absent ce soir contre Lorient en raison d’une anomalie cardiaque décelée lors de la visite médicale, puis André-Pierre Gignac, lequel n’était pas « forcément » son choix. L’ex-Toulousain sera lui aussi forfait contre le club breton puisqu’il souffre d’une blessure à la cheville.

Les Merlus n’ont pas perdu à Marseille depuis 2001-02

Difficile dans ces conditions de préparer la venue des Merlus. « Ce n’est surtout pas facile car on a perdu nos deux premiers matches, nuance Deschamps. Même si on a eu quelques soucis, on aurait dû faire mieux en termes de résultat et de contenu. On a besoin de points. Les joueurs devront faire abstraction du contexte. Sont-ils concentrés ? Oui, c’est un groupe… évolutif. »
En pleine tempête, le coach phocéen a tout de même trouvé quelques motifs d’espoirs. « Par rapport à la semaine passée, on a pu travailler car j’ai eu tous mes joueurs à ma disposition. L’objectif est de renverser la tendance même s’il restera des incertitudes jusqu’au 31 août. »
Pour cette première semaine sans Mamadou Niang, Didier Deschamps a aussi laissé le soin à ses joueurs d’élire leur capitaine, Steve Mandanda.
Reste que malgré le retour de suspension de Brandao, l’entraîneur marseillais devra encore composer avec les moyens du bord pour faire son onze de départ. « Heureusement que j’ai des joueurs polyvalents, je m’adapte », soupire-t-il. Cerise sur un gâteau… empoisonné, Lorient est toujours très à l’aise au Stade-Vélodrome. L’équipe de Christian Gourcuff n’a pas perdu à Marseille depuis la saison 2001-02 ! Et sur les quatre dernières saisons, elle s’est imposée à deux reprises pour résultat nul.
Largement de quoi inciter à la prudence. « Lorsqu’elle est dans un bon soir, Lorient est une équipe vraiment embêtante. A travers son jeu en mouvement et ses automatismes, elle peut créer beaucoup de soucis. » Et Deschamps en a assez en ce moment…

AB avec FG