RMC Sport

Incidents Nice-OM: les images isolées par les Niçois pour leur défense devant la LFP

L'OGC Nice a constitué un dossier comprenant plusieurs images et vidéos, pour se préparer avant le passage devant la commission de discipline de la LFP ce mercredi, après les incidents de l'Allianz Riviera. Les Aiglons organisent leur défense en dénonçant des provocations des membres de l'OM.

Au lendemain des incidents survenus lors de la rencontre entre l'OGC Nice et l'OM, pour le compte de la 3e journée de Ligue 1, le board niçois a décortiqué ce lundi plusieurs vidéos de la soirée. RMC Sport s'est procuré les images qui constitueront la base de la défense de l'OGC Nice devant la commission de discipline de la LFP ce mercredi soir.

"S'agissant de l'envahissement du terrain, et après en avoir retracé la chronologie images à l'appui, l'OGC Nice sort renforcé dans son jugement sur le rôle joué par la délégation marseillaise. Joueurs, entraîneur, staff, dirigeants, et personnel de sécurité de l'OM n'ont eu de cesse d'envenimer la soirée, a dénoncé le communiqué de l'OGC Nice ce lundi. Là où il est de la responsabilité des acteurs de l'apaiser, comme l'ont fait les Aiglons et Christophe Galtier."

Les doigts d'honneur d'Alvaro

Si les supporters niçois ont lancé de nombreux projectiles avant les débordements provoqués par l'incident avec Dimitri Payet, ils auraient été visés en première période par un geste déplacé d'Alvaro Gonzalez. Sur un corner, Steve Mandanda et Mattéo Guendouzi ramassaient des projectiles pour les enlever de la surface lorsqu'Alvaro Gonzalez a été aperçu en train d'adresser un doigt d'honneur en direction des supporters niçois, réunis dans la Tribune Populaire, celle des ultras.

Alvaro
Alvaro © Capture

Dans le dossier du Gym figure aussi la vidéo d'un pétard qui explose dans les tribunes niçoises, lancé par le parcage marseillais dans la zone B1 du virage Ray. Dans leur communiqué, les dirigeants de l'OGC Nice ont pointé directement "l'attitude irresponsable" de plusieurs membres du club phocéen, visant notamment "l'inconscience de deux joueurs", à savoir Dimitri Payet et Alvaro Gonzalez.

Le défenseur espagnol a récidivé avec un nouveau doigt d'honneur lorsque Dimitri Payet a été touché par une bouteille dans le dos. Si le milieu offensif de l'OM a renvoyé deux bouteilles en direction des supporters niçois, Alvaro a également tiré un ballon vers les fans niçois, comme en attestent différentes images.

Alvaro
Alvaro © Capture

Dante et d'autres Niçois ont voulu apaiser les tensions

Quelques secondes après ces premiers gestes, Dimitri Payet a été frappé par un supporter de l'OGC Nice, écarté ensuite par Jean-Clair Todibo. Dante a lui tenté de calmer les joueurs marseillais et de les écarter de la tribune Sud, même si plusieurs supporters ont envahi la pelouse par la suite.

Dante a essayé aussi de calmer Alvaro. Au même moment, les images montrent clairement un membre du staff de Jorge Sampaoli venir frapper au visage un supporter de l'OGC Nice. Dans son communiqué ce lundi soir, le club azuréen précise que le supporter en question est toujours hospitalisée au lendemain des événements.

Alvaro 1
Alvaro 1 © Capture

"Aucun démenti ne saurait résister à la vérité des images", indique aussi l'OGC Nice dans son communiqué, alors que les vidéos montrent de près l'envahissement du terrain de ses supporters. La préfecture des Alpes-Maritimes a déjà confirmé la fermeture pour au moins quatre rencontres de cette tribune, en attendant les sanctions de la commission de discipline de la LFP.

Alvaro ballon
Alvaro ballon © Capture

Au coeur des tensions, Christophe Galtier est venu discuter avec Alvaro, alors que Dante échangeait avec des supporters niçois, pour tenter de les apaiser. Au moment de rentrer au vestiaire, Alvaro Gonzalez était encore très énervé, adressant de nouveaux doigts d'honneur en direction des tribunes. Pour la troisième fois de la soirée.

Des images, qui circulent sur les réseaux sociaux, montrent aussi qu'un membre de l'OM a frappé Justin Kluivert. L'OGC Nice parle également de Jean-Clair Todibo, qui avec son partenaire néerlandais, ont été "agressés à leur tour gratuitement par un membre de la sécurité marseillaise". Pour rappel, l'OGC Nice et l'OM sont convoqués ce mercredi soir par la commission de discipline de la LFP et risquent d'être sanctionnés après ces incidents.

GL avec CB