RMC Sport

Incidents Nice-OM: Maracineanu salue des "sanctions proportionnées" et défend les joueurs

En déplacement ce jeudi à Marseille, la ministre déléguée aux Sports, Roxana Maracineanu, n'a pas voulu commenter les sanctions concernant le match Nice-OM, prises "par une commission indépendante"... mais elle l'a tout de même fait un petit peu.

Au lendemain des graves incidents de Nice-OM, match arrêté le 22 août dernier à l'Allianz Riviera, la ministre déléguée aux Sports, Roxana Maracineanu, n'avait pas hésité à dénoncer "une insulte pour le football" et à soutenir les joueurs de l'OM, estimant que ces derniers s'étaient avant tout "défendus".

Alors que la commission de discipline de la LFP a annoncé mercredi soir les sanctions prises dans ce dossier, l'ancienne nageuse - en déplacement ce jeudi à Marseille - n'a pas voulu commenter, par devoir de réserve, la décision d'une "commission indépendante". Ce qui ne l'a pas empêché, malgré tout, de donner son avis au micro de BFM Marseille.

"Une sanction n'est jamais réjouissante, mais il faut travailler tous ensemble main dans la main pour prévenir ces violences"

"Je suis néanmoins heureuse que la commission ait tenu compte de la chronologie des faits ayant eu lieu lors de ce match, et je réitère ce que j'ai dit à chaud. Ces violences sont inacceptables dans les stades, qui plus est sur des acteurs du jeu, a-t-elle indiqué. Aujourd'hui, on voit que cette violence a clairement dépassé des bornes. (...) Une sanction n'est jamais réjouissante, mais il faut travailler tous ensemble main dans la main pour prévenir ces violences et faire en sorte de mettre en place toute la sécurité nécessaire autour des joueurs d'abord, et puis pour le public qui vient voir un match."

Et de poursuivre: "Il ne faut pas attribuer ces violences aux supporters en général, on parle là de personnes violentes. (...) Moi, je suis heureuse qu'il y ait des sanctions proportionnées à ce qu'il s'est passé, que l'on puisse rendre justice aux victimes qui sont les joueurs, car c'était inacceptable de voir des violences sur un terrain envers des acteurs qui font le spectacle sportif. Je crois qu'il faut également que l'on ait tous une réflexion sur comment enrichir le panel de sanctions."

C.C.