RMC Sport

Johan Micoud : « Un match de rêve »

-

- - -

Auteur d’un grand match dimanche à Louis II, le taulier des Girondins (buts à la 60e et 87e) estime que son équipe a pris rendez-vous avec Lyon dans la course au titre.

Johan Micoud (milieu offensif des Girondins de Bordeaux, auteur de deux buts à la 60e et 87e) : « On fait un gros match collectivement, on a répondu présent dans les duels en première période, et après on a réussi à développer notre jeu tout au long du match. C’est un des matches rêvés, pratiquement parfait. On a pris beaucoup de plaisir. On frappe un bon coup mais maintenant il nous faut rester serein. L’objectif est de finir dans les trois premiers, donc si on se retrouve à trois, quatre journées de la fin avec le même nombre de points de retard sur Lyon, c’est sûr qu’on va le jouer à fond. Aujourd’hui, il y a encore beaucoup de route à faire, on se reverra dans un mois ou deux et on fera le point sur notre duel à distance avec Lyon. »

Laurent Blanc (entraîneur des Girondins de Bordeaux) : « Les effets d’annonce je les laisse aux politiques. Nous on fait du sport et nous à partir de là on est dans une position confortable. Mais notre ligne directrice va être la même. On va essayer d’engranger des points sur les matches à venir et si on continue on aura la chance de distancer nos poursuivants. On va peut-être rattraper l’équipe qui nous précède. Gagner 6-0 ça fait du bien aux joueurs mais ça va aussi marquer psychologiquement les équipes adverses et ça c’est un avantage non palpable qui va être intéressant pour la suite du championnat. »

Frédéric Piquionne (attaquant de l’AS Monaco) : « On a été complètement débordés surtout en deuxième mi-temps. En première mi-temps on a fait le boulot qu’il fallait. On avait bien abordé ce match. A 3-0 à un quart d’heure de la fin plus un expulsé, ça fait beaucoup. Il restait encore trente minutes et là on s’est fait déborder. On peut s’en relever mais il va falloir être costaud dans les têtes, il va falloir former un groupe. Il faut arrêter de regarder ce que font les autres. Il faut se regarder dans la glace, voir ce qui a été, pas été et faire tous les efforts pour remonter cette équipe de Monaco. »

La rédaction - Dominique Poulain