RMC Sport

L’heure du renouveau ?

Mevlut Erding

Mevlut Erding - -

Respectivement 13e et 17e la saison passée, le PSG et Saint-Etienne veulent croire à des jours meilleurs, à l’aube de ce nouveau championnat. Avec un objectif commun, bien démarrer.

Ils ne doivent plus rêver d’elle, mais nul ne doute que les Verts s’en souviennent… Lors de leur dernière visite au Parc, le 13 décembre dernier, les Stéphanois sont repartis avec trois buts en guise de paquets cadeaux, laminés par un PSG en état de grâce. Une victoire éclatante, éclair dans la grisaille parisienne qui n’avait pas empêché les hommes d’Antoine Kombouaré de finir la saison à une anonyme 13ème place. Cette année, le rachat est dans toutes les bouches, notamment celle de Guillaume Hoarau : « On est tous compétiteurs, on veut se racheter par rapport aux résultats de l’année dernière. » Pour aller plus haut, le PSG compte sur ses recrues stars Bodmer et Nenê qui devraient être alignées sur la pelouse ce soir. Deux renforts appréciés par Gregory Coupet : « Je pense que l’équipe a du talent, sur le papier en tout cas. Cette année on a un plus au niveau technique avec Mathieu et Nenê. On espère finir au moins dans les 10, c’est sûr. »

Ne pas replonger

A Saint-Etienne, le spectre d’un début de saison catastrophe trouble encore les esprits. Dans le Forez, personne n’a oublié les trois défaites inaugurales vécue l’année passée, surtout pas le coach Christophe Galtier : « On va faire en sorte de réaliser un bon début pour ne pas replonger rapidement comme lors les deux dernières saisons. Au niveau de l’état d’esprit, je n’ai pas beaucoup de doutes. » Galtier compte sur ses recrues d’expérience (Bocanegra, Marchal et Battles) pour effacer le douloureux souvenir : « J’ai voulu des trentenaire parce que je me suis aperçu que dans mon groupe, il y avait de la qualité mais ça manquait d’expérience. Dans certaines situations délicates, ces joueurs-là sont très importants. En plus, on le sait à Saint-Etienne, ce n’est jamais calme. » A Paris ce soir, malheur au vaincu.

Sylvain Reignault