RMC Sport

L’OL était (beaucoup) trop juste

Hugo Lloris

Hugo Lloris - -

Privé de ses joueurs cadres, l’OL s’est logiquement incliné sur la pelouse de Montpellier (1-0) ce samedi soir lors de la 20e journée de Ligue 1. Opposés au deuxième de la Ligue 1, les hommes de Rémi Garde n’ont tout simplement pas pu rivaliser face à la meilleure attaque du championnat (40 buts).

C’est la défaite la plus logique qu’ait concédée l’OL depuis le début de la saison. Avec aucun tir cadré pour les Lyonnais lors de cette rencontre, difficile de prétendre le contraire. Pour autant, ce revers (1-0) n’en demeure pas moins surprenant. Car quatre jours auparavant, les Rhodaniens, réduits à dix après l’exclusion de Dabo, réussissaient un véritable tour de force contre le LOSC (2-1) en quarts de finale de Coupe de la Ligue.

Mais ce samedi soir, les hommes de Rémi Garde ne pouvaient tout simplement pas espérer ramener un point de leur déplacement en terre héraultaise. Avec une équipe décimée par les départs à la CAN (B. Koné, Mensah, S. Koné) et par les blessures (Cris, Lovren, Cissokho, Réveillère et Gourcuff), les Lyonnais, qui alignaient une défense totalement expérimentale - Kolodzieczak, Gonalons, Umtiti, Fofana - ont d’abord lutté avant de définitivement céder. Pourtant, Hugo Lloris a longtemps repoussé l’échéance. Sur une tentative de Marveaux (6e), l’ancien portier de l’OGC Nice s’est interposé avant que son poteau ne le sauve sur une magnifique frappe de Rémi Cabella (30e). « Tout au long du match, on a été mis en danger par une bonne équipe de Montpellier, a expliqué Rémi Garde. En fait, nous n'avons pas réussi à forcer notre destin. Mais ce soir, les Héraultais avaient de meilleur atouts que nous ».

Première pour Giroud sans Belhanda

Finalement, le but de la gagne est venu du nouvel international, Olivier Giroud (62e). Profitant de la passivité de la charnière de l’OL, l’ancien attaquant du FC Tours, meilleur buteur de Ligue 1, a délivré la Mosson grâce à sa 14e réalisation de la saison. Jamais, il n’avait marqué en l’absence du Marocain, Younès Belhanda. Sans le créateur héraultais, parti à la Coupe d’Afrique des Nations comme ses coéquipiers Camara, El-Kaoutari et Saihi, Olivier Giroud a donc fait mentir les statistiques.

Pour Montpellier, la réussite de son buteur tombe à pic. Alors que le PSG s’est facilement imposé contre le TFC (3-1), les protégés de Louis Nicollin restent à trois points du club de la capitale. Lyon, lui, est lâché à huit points du leader parisien.

Le titre de l'encadré ici

Ça chauffe entre Girard et Lisandro ! |||

A la fin de la rencontre Montpellier – OL (1-0), ce samedi soir, une altercation verbale a opposé Lisandro Lopez et René Girard. « Il faisait très froid ce soir, non ? Alors on s'est un peu réchauffé », s'est justifié avec malice l’entraîneur héraultais.

Sur les circonstances de la brouille, René Girard a ensuite précisé que l’attaquant argentin l’a interpellé en clamant qu’il voulait le « chopper dans le tunnel. Je comprends sa déception, mais je ne vais pas me faire donner des leçons par Lisandro, ni par personne d'ailleurs », a conclu le coach du MHSC.