RMC Sport

L’OM boosté par… la Coupe du monde

-

- - -

Sous pression jusqu’à la Coupe du monde, les « mondialistes » de l’OM mais aussi pourquoi pas Florian Thauvin devront maintenir leur niveau en club pour aller au Brésil. Et si Marseille qui se rend à Ajaccio ce vendredi soir en profitait ?

Et si l’OM remerciait prochainement… l’équipe de France ? La formation d’Elie Baup qui se déplace ce soir à Ajaccio pour tenter de décrocher une 2e victoire de rang en championnat, pourrait tirer profit de la belle et miraculeuse qualification des Bleus pour la Coupe du monde au Brésil. « L'équipe nationale est un moteur pour tous les clubs », constate Elie Baup. A Marseille, l’ancien club de Didier Deschamps, Mathieu Valbuena, Steve Mandanda et Dimitri Payet ont convaincu le sélectionneur qui a fait appel à eux pour ces barrages. Mais André-Pierre Gignac et Rod Fanni ont eux aussi le statut d’international. « Il y a peut-être encore la possibilité pour que d'autres joueurs de notre effectif accompagnent cette sélection française, poursuit Elie Baup. Ce sont des challenges pour tous les joueurs. C'est une source de motivation que l'on doit retrouver dans le club. »

A Marseille qui a pour objectif de devenir, à terme, une équipe à forte identité française, on se plaît à imaginer une équipe de France dans laquelle l’OM aurait une place de choix. « Nous avions trois joueurs dans le groupe et j'espère que nous en aurons davantage au Brésil en juin», appuie Vincent Labrune, le président marseillais. Oui mais qui ? Steve Mandanda (16 sélections), doublure d’Hugo Lloris, et Mathieu Valbuena (30 sélections), joueur le plus utilisé de l’ère Deschamps, seront, sauf catastrophe au Brésil. Le second sera même remonté à bloc, lui qui a très mal vécu et digéré les épisodes 2010 et 2012.

Thauvin, objectif Brésil

« Je fais tous les efforts pour être d’abord performant avec mon club, mais aussi pour disputer la Coupe du monde, confiait-il mercredi, au lendemain de l’exploit. 2010 et 2012 ont été des échecs. J’ai envie de faire une grande Coupe du monde avec mon pays. » Dimitri Payet (7 sélections), devra sans doute se montrer plus régulier s’il ne veut pas se faire chiper sa place dans le groupe. André-Pierre Gignac (17 sélections) n'a pas perdu espoir de retourner chez les Bleus, lui qui y a fait un aller-retour express en début de saison avant de se blesser et de connaitre un passage à vide. Enfin Rod Fanni (5 sélections) reste ambitieux et estime au fond de lui que, s'il est en pleine forme, il n'a pas à rougir face à la concurrence de Mathieu Debuchy ou Bacary Sagna. Deschamps garde d’ailleurs un œil sur lui.

Mais la grosse cote, c’est surtout Florian Thauvin. A un poste d’ailier droit où personne ne s’est réellement imposé chez les Bleus, le champion du monde des -20 ans pourrait être l’invité surprise du sélectionneur. D’autant que l’ancien Bastiais, de plus en plus convaincant, s’est réellement fixé comme objectif d’être au Brésil au mois de juin prochain. Si on ajoute aux Bleus les frères Ayew avec le Ghana et Nicolas Nkoulou avec le Cameroun, il semble bien que cette Coupe du monde puisse maintenir le groupe d’Elie Baup sous pression. Et l’OM de s’en frotter les mains ?

A lire aussi :

Les supporters à l’assaut du Brésil

En images : qui souhaitez-vous voir intégrer les Bleus d’ici le Mondial ?

Gomis rêve des Bleus

Aurélien Brossier avec FG à Marseille