RMC Sport

L’OM, droit au doute ?

André-Pierre Gignac

André-Pierre Gignac - -

Moyens économiques limités, mercato timoré, joueurs blessés ou suspendus, l’Olympique de Marseille débute sa saison ce dimanche soir à Reims (21h) dans un contexte très délicat.

L’OM, c’est toujours aussi flou. Même Elie Baup, le successeur de Didier Deschamps, n’ose se projeter. « Il n’est pas possible de fixer des objectifs à moyen terme », confiait-il vendredi, au lendemain de la qualification pour le barrage de la Ligue Europe. Ce soir, pour la première journée de championnat, les partenaires de Steve Mandanda se frotteront à Reims, promu aux dents longues : « Les Rémois sont dans la dynamique de la montée, souligne Baup. Il y a un réel enthousiasme, des prises de risques, un engouement autour de ce grand club. Le fait de recevoir l’OM amplifie cette envie. Il n’y a pas de calcul chez eux. »
Marseille serait presque dans la situation opposée. Car c’est peu dire que le club phocéen a été discret cet été. Et pour cause. Faute de moyens financiers, le président Vincent Labrune et son équipe n’ont eu d’autres choix que d’attendre le départ de certains joueurs cadres. Problème : à ce jour, seul Alou Diarra a fait ses valises pour West Ham. « Mais le mercato n’est pas fini », tente de se rassurer Mathieu Valbuena. Elie Baup, lui, est plus pragmatique : « Que ce soit sur le plan sportif ou économique, il y a des restrictions à prendre en compte, glisse l’ancien coach du FC Nantes. On ne sait pas ce qui va se passer pour l’effectif. » Après Diarra, Azpilicueta, en contacts très avancés avec Chelsea, et Mbia, pourraient, eux aussi, venir donner un peu d’air à la trésorerie olympienne.

Valbuena vise le podium !

Mais avant de penser au recrutement, les Marseillais ont donc rendez-vous avec Reims. Et si Elie Baup ne fanfaronne pas, c’est aussi parce qu’il connaît des soucis pour composer son onze de départ. Outre les blessures de Rémy, Diawara et N’Diaye, il devra aussi se passer d’Amalfitano et Mbia, suspendus. Dur. « Je n’ai pas trop le choix », soupire-t-il avant d’ajouter qu’il allait donner sa chance aux jeunes.
Mais n’allez pas croire que l’OM déprime. Des motifs d’espoirs existent. Comme la forme étincelante d’André-Pierre Gignac, auteur de deux buts en deux matches face aux Turcs d’Eskisehirspor, au tour préliminaire de la Ligue Europa. Mais aussi l’ambition dévorante de ses cadres, vexés par la 10e place de la saison passée après cinq années sur le podium. Mathieu Valbuena, par exemple, estime que l’OM doit retrouver la Ligue des champions dès la saison prochaine : « Certes, l’effectif n’est pas très large, mais on a les capacités pour retrouver les trois premières places. » Place aux actes !

Aurélien Brossier avec FG