RMC Sport

L’OM, la L1 pour oublier

Elie Baup et Mathieu Valbuena

Elie Baup et Mathieu Valbuena - -

Encore battu par Arsenal (2-0) mardi en C1, l’OM est déjà de retour aux affaires avec la réception de Montpellier ce vendredi pour la 15e journée de L1 (20h30). Un match que les Marseillais (4es) se doivent de gagner pour recoller au podium.
Elie Baup et Mathieu Valbuena
Elie Baup et Mathieu Valbuena © -

La double vie de l’OM va bientôt prendre fin. En attendant de boucler leur saison européenne dans deux semaines contre Dortmund, les Marseillais regoûtent ce vendredi aux joutes hexagonales, avec la réception de Montpellier (20h30). Un retour au pain quotidien qui s’effectuera avec un petit goût amer dans la bouche. Mardi, à l’Emirates Stadium, les hommes d’Elie Baup ont concédé leur 5e défaite consécutive cette saison en Ligue des champions (2-0), se rapprochant du premier zéro pointé d’un club français en phase de poules. Alors, forcément, les Marseillais ne fanfaronnent pas, même si leur forme est bien différente en Ligue 1 (deux victoires consécutives).

« Ce sont deux compétitions différentes et même si c’est frustrant, voire humiliant, il faut faire la part des choses, souligne l’entraîneur olympien. La Ligue des champions nous fait toucher du doigt ce qui nous sépare du haut niveau, notamment pour les plus jeunes. Je suis sur la ligne de la progression. Ces moments douloureux doivent nous rendre plus affamés. » Après avoir fait tourner son effectif à Londres, Elie Baup devrait revenir à une composition d’équipe plus classique en titularisant Mathieu Valbuena et surtout Florian Thauvin, l’homme en forme du moment avec trois buts lors des quatre dernières journées. Forfait contre les Gunners (genou), Dimitri Payet effectue quant à lui son retour.

Baup : « Ne pas décrocher du podium »

Quatrième à cinq points de Monaco (3e) et dix du leader parisien, l’OM ne peut plus se permettre le moindre faux pas s’il ne veut pas être décroché de la course au podium. Elie Baup en est évidemment conscient : « Je connais la nécessité de prendre des points. On vient d’en prendre sept en trois matches. Il faut continuer pour ne pas décrocher de la proximité du podium par rapport Paris, Lille et Monaco. Il faut qu’à la trêve on soit très proches pour avoir une 2e partie de saison plus prolifique en points, quand on n’aura plus qu’un match par semaine. »

Pour balayer définitivement les pensées négatives de leurs esprits, les Marseillais peuvent toujours se dire qu’à Montpellier, les choses ne vont vraiment pas mieux. Seizième, l’équipe de Jean Fernandez n’a plus gagné depuis le 6 octobre dernier face à Lyon (5-1). Pire, les Héraultais n’ont plus remporté le moindre match à l’extérieur depuis… le 23 février dernier contre Evian (1-0), soit douze rencontres d’affilée. « Montpellier est une très bonne équipe, qui joue très bien au ballon, tempère toutefois, non sans exagérer, Mario Lemina. C’est impératif de gagner. » Dans le cas contraire, la seconde partie de saison marseillaise, sans parenthèse européenne, serait bien triste.

A lire aussi :

>> Di Meco : « Des circonstances atténuantes pour l’OM »

>> Arsenal-OM : Marseille toujours fanny

>> Lemina : « Thauvin est un exemple »

Alexandre Alain avec Florent Germain et à Marseille