RMC Sport

L’OM part à la chasse

-

- - -

Le club phocéen veut confirmer son retour en forme en s’imposant face aux champions de France lillois ce dimanche, en clôture de la 20e journée de L1. Rarement à l’aise face aux équipes mieux classées, la formation de Didier Deschamps rêve d’inverser cette fâcheuse tendance en 2012.

Lille, Rennes puis Lyon : Didier Deschamps maîtrise sur le bout de ses doigts les prochaines échéances de son équipe en Ligue 1. Le 5 février, après la réception des Lyonnais, il en saura beaucoup plus sur la capacité de son groupe à atteindre l’objectif fixé par ses dirigeants, décrocher une place sur le podium. Avant d’entamer les matches retour, la troisième marche est détenue par les Lillois. Ça tombe bien, la série face aux trois écuries mieux classées et contre qui l’OM a perdu à l’aller débute ce dimanche, au Vélodrome, face aux champions de France. « C’est une confrontation directe et les Lillois comptent cinq points de plus que nous, note Didier Deschamps. On a réussi à recoller au classement. Bien négocier ces trois rencontres nous donnerait plus d’espoirs pour atteindre le podium. »
L’équipe marseillaise qui a perdu à Lille (3-2) fin août a bien changé depuis l’automne. Mais à mi-parcours, elle n’avait réussi à s’imposer que face au PSG (3-0) parmi les équipes du Top 8. Et si l’OM reste sur quatre succès de rang toutes compétitions confondues, la liste de ses adversaires (Lorient, Nancy, Red Sta, Caen) n’impressionnera personne.

Des Lillois affaiblis au Vélodrome

Pourtant, même amoindri par les absences de ses quatre internationaux africains partis disputer la CAN (André et Jordan Ayew, Kaboré et Diawara), l’OM se sentirait presque pousser des ailes. En tout cas, Didier Deschamps affiche un optimisme presque inhabituel : « On a fait de très bonnes choses lors des deux matches de Coupes, notamment en termes de maîtrise, de mobilité et de justesse technique. J’ai apprécié voir mon équipe reproduire en match ce que je la vois faire à l’entraînement. C’est plus en rapport avec son potentiel. » Le retour de Brandao, qui devrait être remplaçant au coup d’envoi, a aussi apporté un zest d’enthousiasme dans les rangs phocéens.

De son côté, le Losc qui avait assommé l’OM il y a un an (2-1) au Vélodrome, semble moins souverain. Battue à Lyon mercredi (2-1) en Coupe de la Ligue, l’équipe nordiste, privée de Debuchy (suspendu), Sow (CAN) et peut-être de Basa (blessé) se positionne même en outsider : « On est moins bien placé que l’OM car on a un jour de récupération en moins, avance Rudi Garcia, le coach lillois. Cela fait un moment que Marseille revient à un bon niveau. Il faudra compter avec cette équipe pour le podium. »

Très attaché à sa feuille de route, Didier Deschamps, lui, n’attend rien d’autre que les trois points. Pour revenir à deux longueurs de son adversaire, pour prouver que son équipe est enfin capable de battre ses rivaux, et enfin pour lancer idéalement la terrible série de trois matches. D’ailleurs, lorsqu’on lui demande ce qu’il a écrit sur sa feuille de route, « DD » répond du tac au tac : « Neuf points ! Je ne peux pas faire mieux. Il n’y a pas de bonus. »