RMC Sport

L’OM veut se souvenir des belles choses

Didier Deschamps et Lucho

Didier Deschamps et Lucho - -

Comme en janvier 2010, quelques mois avant son doublé Coupe de la Ligue-championnat de France, l’OM a choisi l’Espagne et Peralada pour son stage hivernal. Si la journée de lundi a été légère, le programme va s’alourdir dans l’optique de premières semaines de 2012 plutôt chargées.

Dans les chambres de l’hôtel Peralada, cette semaine, certains Marseillais auront quelques souvenirs à raconter. Des anecdotes, des extraits de discussions, pourraient ressurgir des mémoires de Didier Deschamps, Mathieu Valbuena et consorts. Il y a deux ans, c’est en ce lieu que s’est construit l’OM du doublé Coupe de la Ligue-championnat de France. Ces quelques jours en Espagne avaient permis à l’entraîneur marseillais et à son « petit » milieu de terrain de se réconcilier, d’oublier leurs différends initiaux. Ils avaient également propulsé l’équipe vers cinq premiers mois de l’année 2010 dévorés à un rythme effréné (21 victoires pour 4 défaites seulement en 30 matchs, toutes compétitions confondues).

Sixième de Ligue 1 à la trêve, avec 9 points de retard sur le leader parisien, l’OM aura besoin d’un parcours similaire en 2012 s’il veut tenir ses objectifs. Les premières semaines de l’année diront si les Marseillais en sont capables, avec des rendez-vous très importants contre Lille (15 janvier), à Rennes (28 janvier) et contre Lyon (4 février), après un 32e de finale de Coupe de France au Stade de France ce samedi contre le Red Star (18e de National). Un enchainement à réussir impérativement qui sera au cœur des séances à Peralada, juste derrière la frontière franco-espagnole, à 60 km de Perpignan. « Ça a démarré gentiment aujourd’hui, a reconnu avec une pointe d’inquiétude Rod Fanni ce lundi. On va voir demain (mardi), mais je pense que ça va piquer ! »

Gignac n’est pas allé au bout du footing

Le footing plutôt tranquille à l’arrivée sur le golf sera peut-être rapidement rangé aux oubliettes, avec une double séance au menu de la journée de mardi. André-Pierre Gignac y participera-t-il ? L’attaquant marseillais, en phase de reprise après sa nouvelle blessure aux adducteurs à Caen début décembre, n’a effectué que deux des trois tours de course avant de rejoindre l’hôtel en voiturette, accompagné par le kiné de l’OM. Un arrêt prévu, selon le club, qui prend soin d’un joueur au gros salaire en partance (Fulham ?). « Pas de douleur », assurait le joueur sur Twitter en début de soirée.

Lucho, l’autre élément qui pourrait quitter Marseille en ce mois de janvier pour libérer de la masse salariale et offrir quelques liquidités, est lui arrivé à Peralada en provenance directe d’Argentine. Pour lui aussi, en janvier 2010, l’Espagne avait été le point de départ d’un semestre brillant. C’est tout l’OM qui cherche à ce que le scénario se répète en 2012. Qu’importent les hommes qui l’écriront.

Le titre de l'encadré ici

Une demande pour les Africains |||

L’OM a demandé à conserver ses internationaux africains concernés par la Coupe d’Afrique des Nations (21 janvier au 12 février) jusqu’au 15 janvier. Souleymane Diawara (Sénégal), Charles Kaboré (Burkina Faso), André et Jordan Ayew (Ghana, présélectionnés) seraient alors disponibles pour le match à Lille (20e journée de L1). Mais le club marseillais n’est pas sûr que cette requête soit acceptée par les sélections.