RMC Sport

L’ombre des Ayew plane déjà

André Ayew

André Ayew - -

Etincelants au Stade de France face au Red Star (5-0), les deux attaquants phocéens ont joué samedi leur dernier match avec l’OM avant de disputer la CAN avec le Ghana. Leur absence risque de peser lourd.

Didier Deschamps n’a pas attendu la prestation cinq étoiles des frères Ayew samedi, face au Red Star (5-0), pour constater à quel point ses deux joueurs vont manquer à son équipe cet hiver. Impliqués sur quatre des cinq buts phocéens au Stade de France, André (un but, une passe décisive) et Jordan (deux buts) seront absents mardi à Caen en quart de finale de la Coupe de la Ligue. Le début d’une longue série pour les deux attaquants qui ont rendez-vous avec la sélection ghanéenne pour préparer la Coupe d’Afrique des Nations qui débute le 21 janvier. Deschamps, lui, a coché une autre date sur son agenda : le 12 février, jour de la finale, et donc du retour de ses deux pépites, si les Black Stars vont au bout de la compétition. Un scenario que Deschamps refuse d’imaginer.

Aux frères Ayew, mais aussi à Charles Kaboré (Burkina Faso) et Souleymane Diawara (Sénégal), il a confié un objectif : « Je leur ai dit de se faire éliminer très rapidement, rigole Deschamps. S’ils se font virer après la phase de poules, ce sera très bien. » Les intéressés ont répondu à leur coach qu’ils souhaitaient gagner la CAN. « Ils ne le pourront pas le faire tous les quatre, enchaine « DD », tout sourire. Mais entre la petite et la grande finale, ils peuvent aller jusqu’au bout. Ce serait encore plus compliqué. »

Deschamps : « On réfléchit pour trouver une solution »

Depuis quatre mois, l’OM a trouvé son rythme de croisière et concédé une seule défaite en Ligue 1 (1-0 à Montpellier). Les frères Ayew, huit buts à eux deux, ne sont pas étrangers à ce redressement. Avec leur départ, et ceux de Kaboré et Diawara, Deschamps craint le coup d’arrêt : « J’aurais aimé garder tout le monde, souffle-t-il. Depuis le stage en Espagne, il y a vraiment une bonne qualité de travail, de la sérénité. Après les moments difficiles que le groupe a traversés, il y a une idée commune. Malheureusement, on va perdre quatre joueurs. On ne les remplacera pas tous. On réfléchit pour trouver une solution. »

Au lendemain de la qualification pour les 16e de finale de la Coupe de France, le retour de Brandao a été annoncé par son club, le Gremio Porto Alegre. D’autres noms vont sans doute circuler d’ici le 31 janvier, date de la fermeture du marché des transferts. Mais une chose est sûre, celui d’Ayew va beaucoup manquer.