RMC Sport

L1 : le onze-type de RMC Sport de la 37ème journée

-

- - -

Après chaque journée de Ligue 1, retrouvez le onze-type de la rédaction de RMC Sport. Vainqueur face à l’OM, Saint-Etienne est à l’honneur cette semaine. Zlatan Ibrahimovic (PSG) et Saber Khlifa (Evian), impressionnants, forment le duo d’attaque.

Mickaël Landreau (Bastia)

Si Nancy a été officiellement relégué ce week-end, il le doit en partie à Mickaël Landreau. Le portier de Bastia a été impérial sur le synthétique de Marcel-Picot. Seulement surpris par Sébastien Puygrenier sur corner, le dernier rempart corse a écœuré les attaquants lorrains et permis à son équipe de l’emporter 2-1.

Kurt Zouma (Saint-Etienne)

Et dire qu’il est à peine majeur. A 18 ans, Kurt Zouma s’affirme chaque semaine comme un futur très grand défenseur. Repositionné au poste de latéral droit, le roc de Saint-Etienne a une nouvelle fois répondu présent face à Marseille (2-0). Solide et hargneux dans les duels, il aurait même pu marquer si André-Pierre Gignac n’avait pas détourné sa tête sur la ligne.

Loïc Perrin (Saint-Etienne)

Le capitaine de l’ASSE est a été exemplaire contre l’OM. Son placement et sa qualité de relance ont été précieux pour les Verts. Rassurant pour ses partenaires, il a également montré la voie en ouvrant le score sur une remise de la tête parfaite de Brandao. De quoi enflammer le Chaudron.

Abdelhamid El Kaoutari (Montpellier)

L’affrontement entre les deux derniers champions de France n’a pas atteint des sommets. L’affiche entre Montpellier et Lille s’est conclue par un décevant 0-0. Une imperméabilité symbolisée par la prestation d’Abdelhamid El Kaoutari. Le défenseur héraultais a multiplié les interventions propres et les sauvetages décisifs, annihilant les offensives nordistes.

Franck Signorino (Reims)

A 31 ans, Franck Signorino retrouve une nouvelle jeunesse en cette fin de saison. Le latéral gauche du Stade de Reims l’a à nouveau prouvé face à Lorient (1-0). Intenable dans son couloir, il a fait preuve d’une débauche d’énergie impressionnante. Une hyperactivité qui lui a permis de colmater les brèches derrière et d’apporter le surnombre devant.

Fabien Camus (Troyes)

Il a offert à Troyes le droit d’y croire jusqu’au bout. En signant le but de la victoire contre Bordeaux (1-0), Fabien Camus a scellé une victoire cruciale pour son équipe. Une récompense méritée pour le milieu de terrain de 28 ans. Sans cesse en mouvement, percutant, il a été un véritable poison pour la défense des Girondins.

Clément Grenier (Lyon)

Si Juninho était devant sa télévision pour suivre Nice-Lyon (1-1), il a forcément apprécié le bijou de Clément Grenier. Le milieu de terrain de l’OL a égalisé grâce à un coup-franc exceptionnel. Une frappe pure qui a rappelé les plus belles œuvres de son prédécesseur brésilien. Un chef d’œuvre qui a permis aux Rhodaniens, réduits à 10, d’arracher un point vital dans la course à la Ligue des champions.

Mohammed Rabiu (Evian)

C’est l’autre révélation de la saison à Evian-Thonon-Gaillard. Dans l’ombre de Saber Khlifa, Mohammed Rabiu monte en puissance dans l’équipe de Haute-Savoie. Le milieu de terrain ghanéen a encore été magistral face à Valenciennes. Véritable patron de l’entrejeu, il s’est démultiplié pour gratter des ballons et casser les lignes adverses.

Giovanni Sio (Sochaux)

Si Sochaux a cédé à domicile face à Toulouse (1-2), s’obligeant à trembler lors de la dernière journée, ce n’est vraiment pas de sa faute. Giovanni Sio a tout donné pour renverser le TFC. Incisif et inspiré, le milieu offensif franco-ivoirien a réalisé un petit festival pour aller maquer son 4e but de la saison.

Zlatan Ibrahimovic (PSG)

Après une première célébration gâchée au Trocadéro, le PSG voulait faire une vraie fête face à Brest (3-1). Zlatan Ibrahimovic l’avait parfaitement compris. Le Suédois n’a mis que cinq minutes pour faire chavirer le Parc des Princes d’un superbe enchainement, avant de martyriser les filets d’un coup-franc supersonique. Le meilleur buteur de L1 (29 buts) n’est plus qu’à une unité du record de Jean-Pierre Papin (en 1989-1990).

Saber Khlifa (Evian)

C’est l’homme en forme du championnat. Après son lob d’anthologie (de 64 mètres) la semaine passée contre Nice, Saber Khlifa a une nouvelle fois régalé le Parc des Sports d’Annecy. L’attaquant tunisien a été le grand artisan de la victoire contre Valenciennes (2-0). Après avoir ouvert le score sur un exploit personnel, il a offert le break sur un plateau à Fabrice Ehret. Un show qui permet à l’ETG d’assurer – quasiment – son maintien.

A lire aussi :

>> Le PSG fête son titre de champion au Parc des princes

>> Saint-Etienne met la pression, Lille n’en profite pas

>> Nice-OL : Grenier magnifie le suspense

RMC Sport