RMC Sport

La chasse au PSG est ouverte !

Zlatan Ibrahimovic

Zlatan Ibrahimovic - -

Impressionnés par le recrutement du PSG, les autres clubs de Ligue 1 ne partent pas battus d’avance pour cette saison 2012-13, qui débute ce vendredi. De la 1ère journée à la dernière, le 26 mai, les Parisiens seront attendus partout.

Faut-il vraiment se donner la peine de se battre du 10 août au 26 mai ? C’est la question que pourraient se poser les 19 clubs de Ligue 1 qui vivent encore dans le monde réel, où la crise existe, où les transferts à deux chiffres sont aussi rares qu’ils sont devenus communs au PSG. Un an après, le record de Javier Pastore (43 M€) ferait presque pâle figure. Cet été, le PSG a dépensé 140 M€ (hors bonus) pour s’offrir Zlatan Ibrahimovic (21 M€), Thiago Silva (42 M€ + 7 M€ de bonus), Ezequiel Lavezzi (26 M€ + 5 M€), Marco Verratti (11 M€ + 4 M€) et même, Lucas (40 M€ + 5M€), qui ne rejoindra le club qu’en janvier 2013. Un recrutement qui en fait l’énorme favori pour le titre de champion de France.

Mais de Lille, qui a réinvesti une petite partie des 40 M€ payés par Chelsea pour Eden Hazard en attirant Marvin Martin (10 M€) et Salomon Kalou (libre, 3,5 M€ de prime à la signature), à Montpellier, qui a perdu Olivier Giroud (12 M€) mais densifié son effectif, tout le monde attend de voir pour y croire. « Ils sont programmés pour être champions avec 10 ou 15 points d’avance mais ça reste à prouver et ce n’est pas fait », estime Benoît Pedretti. « Le PSG a une équipe qui, sur le papier, parait difficile à jouer, ajoute Daniel Congré. Mais c’est le terrain qui donnera raison ou pas. » Le terrain. Le piège. Dix-neuf déplacements qui promettent d’être chauds pour les stars parisiennes.

Garde : « Il y a quand même une part d’incertitude »

« Jouer contre des équipes qui rêvent de faire un exploit, dans des stades pleins, devant des gens qui auront envie de les voir tomber… Il peut peut-être y avoir une faille au bout d’un moment, espère Rémi Garde, l’entraîneur de l’OL. Le titre ne devrait pas leur échapper. Mais il y a quand même une part d’incertitude. » Une incertitude dont l’OM, rival en souffrance sur le plan économique qui n’a pu recruter que Florian Raspentino (libre), essayera de profiter le 7 octobre au Vélodrome. Comme l’année dernière (3-0). Ajaccio (19 août), Lille (2 septembre), dans son nouveau stade, et Bastia (22 septembre), avec un Furiani bouillant, auront donné les premières indications sur la capacité du PSG à s’exporter sans trembler.

« On va jouer avec nos armes, nos moyens », promet René Girard, l’entraineur de Montpellier, champion de France en titre et donc, en quelque sorte, porte-parole de l’opposition. Ce qui est sûr, c’est qu’ils ont une grosse équipe. Ils ont fait beaucoup d’investissements mais le terrain reste le terrain. J’espère que tout ce qu’on leur prédit n’arrivera pas. Parce que sinon, le championnat va être triste. » « C'est comme avoir une Ferrari qui peut gagner toutes les compétitions, juge le gardien du PSG, Salvatore Sirigu. Mais il faut savoir la conduire. » En bon Italien, il s’y connait. L’accélération risque d’être phénoménale. Attention aux dérapages.

Le titre de l'encadré ici

Les nouveaux maillots 2012-13 en images|||

La saison 2012-13 débute avec sa cohorte de nouveaux maillots. Si certains sont réussis, d'autres rivalisent de mauvais goût. Comme souvent désormais, les maillots third ont la palme des choix étranges.

LP avec JL, EJ, JB, LB