RMC Sport

La taxe à 75 % votée par l'Assemblée !

Bernard Cazeneuve

Bernard Cazeneuve - -

Ce vendredi, la taxe à 75 % sur les hauts revenus a été votée par les députés de l’Assemblée Nationale. Au grand dam des clubs de Ligue 1, principales victimes de la mesure, eux qui menaçaient récemment de boycotter la 11e journée de championnat.

La menace de grève ne les a pas ébranlés. « Les », ce sont les députés de l’Assemblée Nationale, réunis ce vendredi au Palais-Bourbon, à Paris, qui ont voté la taxe à 75 % pour les rémunérations supérieures à un million d'euros par an. Cette fameuse mesure qui indigne le monde de la Ligue 1 et qui avait menacé, avec le soutien de l’UNFP – le syndicat des joueurs - il y a peu de boycotter la 11e journée de championnat (25, 26 et 27 octobre) pour manifester sa profonde opposition.

« On fera partie des clubs les plus touchés, assurait quelques jours plus tôt le président de l’Olympique Lyonnais, Jean-Michel Aulas. Nous avons encore beaucoup de joueurs à plus d’un million d’euros. Pour nous, ça serait l’obligation de vendre des joueurs supplémentaires. Mais j’espère qu’il y aura des aménagements…» Visiblement, le dirigeant rhodanien a été entendu puisque la taxe, qui s’appliquera uniquement sur les rémunérations des années 2013 et 2014, sera plafonnée, après négociations avec la LFP à 5 % du chiffre d’affaires de l’entreprise… ou du club visé.

Dans le cas du PSG, le club de la capitale n’aurait alors qu’à payer 20 millions d’euros au lieu de 40 M€ pour la vingtaine de joueurs de son effectif dépassant la barre du million d’euros annuel. Ce qui n’empêchera pas la grogne de s’élever dans les prochaines heures. « Je comprends la réaction des équipes de football parce qu’en fait ce sont les seules qui vont payer », a affirmé le député UMP Marc Le Fur lors de l’assemblée.

Louvel : « Un club déposera le bilan »

Selon les estimations de la Ligue, 13 clubs de Ligue 1 seront ponctionnés par cette taxe. Pour une enveloppe de 44 millions d’euros environ. « Cette taxe n'est pas une taxe sur la réussite mais nous sommes dans une période de redressement des comptes », a confié à l’Assemblée le ministre délégué au Budget, Bernard Cazeneuve. Un redressement en forme de code rouge pour la santé du football français selon Jean-Pierre Louvel, le président de l’UCPF.

« Je vous confirme qu’il y aura au moins un club qui déposera le bilan, a martelé le dirigeant havrais vendredi au micro de RMC Sport. Il faut savoir que le football français, à l’exception du PSG et de Monaco perd 60 millions d’euros cette saison, après trois années de déficit et de perte. Demain, sous la réserve de vendre des joueurs, ce qui n’est pas évident pour un certain nombre, les clubs ne seront pas en mesure de payer. Encore une fois, nous sommes totalement pris en otage par une taxe qui va nous plomber complètement. Je rappellerais qu’il y a 25 000 emplois en jeu. Il y a 650 millions de contributions sociales et fiscales que nous payons auprès de l’Etat et des collectivités locales. Surtout, il y a 130 millions que nous versons au sport amateur. La solidarité dont on nous parle, elle existe. Là, on est en train de faire en sorte que cette solidarité ne puisse plus exister et de mettre à mal un secteur d’activité porteur pour notre nation. C’est ça la vraie problématique. » Et un des sujets de débat à venir dans la bouche des principaux acteurs de Ligue 1.

A lire aussi

Blanc : « La taxe à 75% ? J’ai d’autres choses à penser »

Taxe à 75 % : Vers un boycott de la Ligue 1 ?

L'actu de la Ligue 1

A.D