RMC Sport

Labrune : « Le foot français se meurt »

Vincent Labrune, le président de l'OM

Vincent Labrune, le président de l'OM - -

A la veille de la rencontre au sommet entre le chef d’Etat, François Hollande, et 9 représentants du foot français au sujet de l’application de la taxe à 75 %, Vincent Labrune (OM), qui se rendra demain à l’Elysée, tire la sonnette d’alarme.

En tant que président de l'OM, quelle est votre position au sujet de cette très décriée taxe à 75 % ?

Le foot français se meurt, c'est une chose avérée. Concernant la décision de la journée blanche, l'Olympique de Marseille est complètement solidaire de cette opération, déjà parce que l'on est l'un des clubs les plus concernés mais surtout parce que cette mesure est totalement injuste. Je le dit d'autant plus librement que je ne suis pas propriétaire de mon club, ce n'est pas mon argent.

On vous sent agacé !

S’il y a une chose qui m'agace dans la vie, c'est l'injustice. Aller taxer des entreprises fiscalement et rétroactivement, c'est ubuesque. J'entends ici et là que les clubs sont des entreprises comme les autres… Bah non, ce ne sont pas des entreprises comme les autres, ne serait-ce que parce qu'elles ont leurs propres spécificités avec des CDD... C'est une loi qui a été pensée à l'origine pour les grands patrons des grandes entreprises, on n’avait même pas pensé que ça concernerait les PME et les clubs de foot.

Les clubs vont malgré tout devoir passer à la caisse...

Une bonne fois pour toute, non. Ce ne sont pas les joueurs de football qui gagnent plus d'un million d'euros qui vont s'acquitter de cette taxe, non, c'est les clubs. Dans le même temps, on ne peut pas résumer le foot français à 114 personnes qui gagnent plus d'un million d'euros. Le foot français, c'est 25 000 salariés, 25 000 personnes qui vivent du football, la majorité d'entre elles est au SMIG. C'est du personnel administratif, c'est des gens qui sont en difficultés, qui peuvent perdre leur emploi. Il y a quand même deux clubs qui ont fermé boutique cet été et il y a beaucoup de clubs qui sont sur le point d'être en faillite. Je sais que le message ne passe pas, j'ai pas envie de faire pleurer dans les chaumières mais on ne peut pas résumer nos clubs et nos entreprises à la partie immergée de l'iceberg. On ne peut pas résumer le foot français au PSG et la Ligue 1 à Ibrahimovic.

Pourquoi le foot français serait-il exempté de cette taxe ?

Il y a une deuxième critique que je vois poindre ces derniers jours qui est que le foot ne fait pas d'effort de solidarité nationale. Mais quel secteur fait plus d'efforts de solidarité que le foot qui verse 700 millions d'euros par ans de taxe ?! C'est plus que le montant des droits télé. On donne 130 millions par an au foot amateur. Je suis désolé, on n’a pas de leçon de solidarité à recevoir.

L'OM suivra le mouvement, même s'il se durcit ?

Evidemment, l'OM est derrière le mouvement et j'insiste, on ne veut pas être traités comme des privilégiés, c'est pas le sujet. Bien sûr, tout le monde fait des efforts et c'est dur, on veut juste le faire dans un cadre et dans des règles. On est chefs d'entreprise, on gère des boites, c'est pas facile... Donc je trouve que c'est injuste et j'espère qu'on aura des avancées et des discussions constructives avec le gouvernement.

Recueilli par F.G. à Marseille