RMC Sport

Lacazette : « Les arbitres m’ont dans le collimateur »

Alexandre Lacazette

Alexandre Lacazette - -

De retour dans le groupe de l’OL après avoir purgé sa suspension pour la réception de Guingamp, ce samedi à 20 h, Alexandre Lacazette croit son club capable de se révolter devant le public de Gerland.

Alexandre, après avoir purgé votre seconde suspension, vous êtes de retour pour le match de ce samedi face à Guingamp...

J’ai revu les actions, et je sais que ce ne sont pas des cartons mérités. Les décisions de l’arbitre n’étaient pas justes. Je vais devoir faire plus attention quand je défendrai sur un adversaire, mais ça ne va pas m’empêcher de jouer non plus. J’estime ne pas être un joueur dangereux ou méchant qui mérite d’être pris en grippe. C’est vrai qu’avec ces cartons rapprochés, les arbitres m’ont un peu dans le collimateur. Pour un attaquant, je défends beaucoup, je démontre notamment énormément d’envie lorsque je défends. Il n’y a pas spécialement de frustration, ni d’énervement. Sur les images, on voit bien que je ne les touche pas. Les adversaires en ont rajouté et les arbitres sont tombés dans le panneau.

Depuis le début de la saison, vous avez été aligné à la fois en pointe et sur les côtés. Dans quel rôle êtes-vous le plus à l'aise ?

C’est différent. Ce n’est pas forcément plus facile pour moi dans l’axe. Certes, il y a plus de joueurs autour de moi et qui jouent pour moi parce que je suis le seul numéro 9, mais l’effectif semble plus adapté pour jouer avec deux attaquants.

L'OL pointe actuellement à la 14e place et reste sur cinq matches sans victoire en championnat. Le club ne s'oriente-t-il pas vers une saison très compliquée ?

J’y crois, on va remonter parce qu’on a récupéré tous nos blessés, dont beaucoup de cadres. Ce sont des joueurs d’expérience, qui connaissent le métier. Ils ne peuvent qu’aider le groupe. Après les derniers mois compliqués qu’on vient de vivre, on sait ce que l’on doit faire et ce que l’on ne doit pas. Je ne pense pas qu’on pourra faire pire que ce que l’on a fait jusqu’à présent. On a toutes les raisons de croire qu’on peut remonter.

Quel regard personnel portez-vous sur votre début de saison ?

C’est encourageant pour la suite, car j’ai été décisif sur certains matches. Le coach fait appel encore à moi, donc il est un minimum satisfait de moi. Il faut que je continue…Lors de mes derniers matches, j’ai manqué beaucoup d’occasions. J’ai étudié mes erreurs et je sais pourquoi j’ai raté ces occasions. Mais ça ne me fait pas réfléchir. Il n’y a pas de raison que je me mette à douter. Devant le but, on a besoin de confiance et de se sentir bien dans l’équipe. En ce moment, on a tous envie de bien faire donc on est forcément moins naturels Et cela s’en ressent aussi en attaque, d’où le manque d’efficacité qu’on a en ce moment.

Vu les derniers résultats, n'y a-t-il pas une banalisation de la défaite ?

Non, on n’accepte pas la défaite. Nous sommes des compétiteurs et la défaite est un mot que l’on déteste au club. Ca m’étonnerait que certains joueurs de l’équipe acceptent la défaite. Actuellement, l’OL ne fait plus peur comme avant. Les adversaires espèrent tous prendre les 3 points, avant ils espéraient ne pas perdre ou ne pas prendre une valise. C’est à nous d’y remédier et de leur montrer que ce n’est pas si facile d’aller à Gerland.

Samedi, vous recevez Guingamp, surprenant 5e de Ligue 1...

Pour un promu, c’est vrai que c’est assez surprenant de les voir à cette position. Mais s’ils sont là, c’est peut-être aussi parce qu’ils le méritent et qu’ils ont travaillé pour. Il faudra les prendre très au sérieux et bien travailler afin de repartir avec les trois points.

A lire aussi:

>> Gomis : « Une prolongation n’est pas d’actualité »

>> Gonalons : « On savait que cette saison serait compliquée »

>> Toute l'actualité du football

Propos recueillis par Edward Jay