RMC Sport

Larqué : « On a l’impression que Laurent Blanc est un bon à rien »

-

- - -

Jean-Michel Larqué a évoqué ce dimanche dans les Grandes Gueules du Sport le cas de Laurent Blanc, que certains jugent responsable de l’élimination du PSG en Ligue des champions. Ce que notre consultant estime injuste.

A la veille du choc Lyon-PSG, Laurent Blanc a indiqué samedi en conférence de presse qu’il avait une prolongation de contrat entre les mains et qu’il se prononcerait dans dix jours. Dans les Grandes Gueules du Sport, ce dimanche, Jean-Michel Larqué a pris la défense de l’entraîneur parisien, encensé avant d’être remis en question après l’élimination contre Chelsea en quarts de finale de la Ligue des champions. « Que n’a-t-on pas dit de Laurent Blanc quand il a pris le Paris Saint-Germain ? Avec le plus beau des compliments, celui qui te fait plaisir quand tu ouvres les journaux ou quand tu écoutes la radio, à savoir que c’était un choix par défaut, se rappelle le membre de la Dream Team RMC Sport. Comme il n’y avait personne de bon, on a pris un mec qui était là, en soulevant une feuille de salade…

Et puis que n’a-t-on pas dit quand il a enchaîné victoire sur victoire et donné un style à son équipe ? On a dit que c’était beaucoup mieux que ce que faisait Carlo Ancelotti, devant lequel le PSG s’était prosterné pour qu’il prolonge. Finalement, Laurent Blanc était formidable ! Tu prends un coup de massue à Chelsea et tu es un bon à rien… Une élimination suffit à tout détruire parce qu’on n’arrive pas à intégrer que les compétitions à très, très haut niveau se jouent sur des détails. On a l’impression qu’il n’y avait que Paris dans ce match et que Chelsea n’était bon qu’à jouer les faire-valoir. Et le pauvre Laurent Blanc, auquel on tressait des lauriers, se retrouve crucifié alors qu’il peut remporter trois trophées cette saison.

« Entraîneur est un métier impossible »

Les gens se posent des questions et on a l’impression que, du jour au lendemain, Laurent Blanc a perdu toute influence sur son équipe. Il s’est trouvé un maître en la personne de Mourinho. Et, dans le même temps, on parle d’effet Bielsa à Marseille, juste parce qu’un éventuel entraîneur est en tribunes à Montpellier. C’est quand même fabuleux ! D’ailleurs, c’est incroyable de constater l’ambiance autour des deux entraîneurs qui dominent largement le championnat. Car ce qui se trame autour de Ranieri à Monaco est quand même aussi coton. On a un homme qui, certes, n’a pas un palmarès extrêmement fourni. Mais je ne vois pas ce qu’il pouvait faire de mieux. Il prend à la boutade les rumeurs, comme celle de Zinedine Zidane. Ce métier d’entraîneur est vraiment un métier de fou. Je dirais même que c’est un métier impossible. »

A lire aussi :

>> Blanc fait durer le suspense

>> Lyon-PSG : Paris a-t-il encore le blues ?

>> Di Meco : « Laurent Blanc est fragilisé »

Jean-Michel Larqué