RMC Sport

Le CNOSF rapproche Lens de la Ligue 1

-

- - -

Interdit de montée par la DNCG, Lens a vu le Comité olympique et sportif français rendre, ce vendredi soir, un avis favorable à l’accession du club en Ligue 1 cette saison. Reste à attendre la validation du comité exécutif de la FFF.

L’attente, interminable pour les supporters sang et or, a pris fin peu avant 22 heures. Quelques courtes lignes sur le site du club pour officialiser sous le titre « bon pour la Ligue 1 » une information qui tournait déjà depuis quelques minutes sur les réseaux sociaux : « le Comité olympique et sportif français (CNOSF) a rendu, ce vendredi soir, un avis favorable à l’accession du Racing club de Lens en Ligue 1. » Une décision consultative et encore en attente de la validation du comité exécutif de la FFF, formalité dans la plupart des cas. Mais qui donne surtout une très probable vision de l’avenir : interdit de montée par la DNCG en raison d’un micmac sur les fonds du budget annoncé par Gervais Martel, le RCL devrait bien (sauf nouveau retournement de situation) évoluer dans l’élite cette saison.

De quoi réjouir les supporters. « C’est une bonne nouvelle, a réagi Didier Decoupigny, président du 12 Lensois. On a eu une semaine un peu difficile. Si la décision est confirmée, ce sera un soulagement et une grosse satisfaction. On a gagné notre place sur le terrain. Pour les supporters, c’est une belle récompense. On peut se poser des questions par rapport à des départs de joueurs, le management ou l’actionnaire, l’important pour tout le monde était de pouvoir rejouer dans l’élite du football français. C’est le cas aujourd’hui. Les supporters sont supers contents. On sait combien le ballon rond peut apporter à Lens. On sera en Ligue 1 pour quelques mois et ça nous permettra de nous refaire. »

Martel : « Une joie immense »

Le maire de Lens a lui aussi fait part de sa satisfaction. « Le match semble être presque terminé maintenant, a indiqué Sylvain Robert dans l’After Foot. Le Racing, c’est plus qu’un club, c’est une institution. On arrive à retrouver notre place parmi l’élite, c’est un soulagement et une récompense. Je ne suis pas inquiet pour l’avenir. On va faire cette saison et on va voir comment on s’en sort sportivement. La DNCG est peut-être parfois trop frileuse, trop exigeante. L’enjeu était de bâtir un projet cohérent et c’est ce qui a été retenue par le CNOSF. On part sur de nouvelles bases. »

S’il a refusé de s’exprimer plus longuement pour RMC Sport, préférant attendre la décision définitive de la Fédération, le président lensois Gervais Martel a tout de même commenté l’avis du favorable du CNOSF sur le site du club : « C'est une décision extraordinaire pour le club, à la mesure de l'angoisse de ces dernières semaines. Une joie immense mais aussi le sentiment d’être passé près d'une catastrophe, tant sportive que sociale. Ceci est le résultat d'une mobilisation considérable dans des délais très courts, et d'un dossier construit et défendu de façon très professionnelle dans le respect des institutions du football français. C'est aussi l’aboutissement d'une forte mobilisation de l'actionnaire avec qui le staff de l'équipe a passé littéralement les vingt-quatre dernières heures, sans trêve, à travailler à des propositions concrètes à même de permettre une proposition de conciliation et dont l'implication est certaine. On se doit cependant d'attendre la confirmation de l’adhésion de la FFF à la proposition de conciliation, et d'attendre la définition des modalités d'encadrement évoquées, qui devraient se faire en toute logique par référence au budget proposé. »

A lire aussi : >> Lens : les supporters sont "super contents" >> Le maire de Lens "soulagé" >> CNOSF : Lens officialise

A.H. avec After Foot