RMC Sport

Le débrief de PSG-Amiens: Cavani toujours essentiel, Neymar superstar

Grâce à des buts de Cavani et Pastore, le PSG a bien démarré sa saison contre le promu Amiens (2-0). Les Parisiens auraient pu faire preuve de plus de réalisme, mais l’essentiel est là: les trois points de la victoire, une clean-sheet et une belle fête pour Neymar, présenté au Parc et déjà à fond derrière son équipe dans les tribunes.

Cavani a fait la différence

Paris a gagné. Et c’est l’essentiel. Les vice-champions de France n’ont quasiment pas été inquiétés par Amiens (2-0), mais cette victoire laisse une impression légèrement mitigée. Les Parisiens ont archi dominé et se sont procuré une pléiade d’occasions, mais ils ont beaucoup péché dans la finition. La palme du moins inspiré revient à Angel Di Maria, qui a perdu deux duels et raté quelques passes.

Heureusement, il y avait Edinson Cavani. El Matador a manqué quelques opportunités, mais il a trouvé l’ouverture juste avant la pause. Sur un centre d’Alves, l’Uruguayen a pu contrôler de la cuisse, éviter son défenseur et tromper Régis Gurtner (42e). En fin de match, il a écarté les derniers doutes en offrant sur un plateau le but du break à Javier Pastore (81e). Ce dernier n’avait plus marqué en Ligue 1 depuis mars 2016. Cavani, lui, a été remplacé sous une ovation (85e).

>>> Revivez le live de PSG-Amiens

Inquiétude pour Thiago Silva

Pas inquiétée dans le premier acte, l’arrière-garde parisienne a quand même été chamboulée à la pause. Le capitaine, Thiago Silva, a cédé sa place à Presnel Kimpembe. Le Brésilien souffrait des adducteurs et a donc été remplacé par le joueur issu du centre de formation. Kimpembe a tenu son rôle sans mal. On ignore encore la nature de la blessure de Thiago Silva. Mais cet incident va peut-être relancer le débat sur l’utilité de recruter un autre défenseur central.

Baptême honnête pour Amiens

Avec la présentation de Neymar, c’était l’autre événement du jour: Amiens a disputé, ce samedi, son premier match dans l’élite du football français. Et le promu n’a pas démérité. Face à l’armada parisienne, même privée de sa recrue star, les hommes de Christophe Pélissier n’étaient pas favoris. Ils ont beaucoup subi, jouant en défense et laissant le ballon à leurs adversaires.

Mais bien que dominés, ils ont longtemps tenu bon, ne cédant que dans les dix dernières minutes, après avoir beaucoup donné. Et avec plus de tranchant et de réussite, Amiens aurait pu inquiéter Paris davantage en seconde période, quand les locaux peinaient à se mettre à l’abri (Koita 65e, Charrier 68e).

La fête à Neymar

Avant le coup d’envoi, le Parc des Princes a connu un moment fort avec la présentation de Neymar, pas qualifié pour ce match mais bien présent pour recevoir les ovations de son nouveau public. Le Brésilien a assisté à la rencontre et, depuis les gradins, il a bien accompagné chaque action de ses nouveaux partenaires. Ses amis, eux, ont mis l’ambiance dans la tribune présidentielle. Il n’a pas joué, mais le héros du jour était bien Neymar. Prochain rendez-vous: sur le terrain pour son premier match officiel en tant que Parisien.

A lire aussi >> PSG: privé de match, Neymar a quand même déjà fait la fête avec le Parc

A lire aussi >> PSG-Amiens: Cavani tient parole avec la "danse du crocodile"

Nicolas Bamba