RMC Sport

Le LOSC, un vrai bulldozer

-

- - -

Lille n’a fait qu’une bouchée de Lorient ce dimanche au Grand Stade (5-0), avec notamment un doublé de Salomon Kalou, intenable. Les Nordistes (5e) restent à l’affut pour une place sur le podium avant de recevoir l’OM dimanche prochain.

Un point. C’est désormais ce qui sépare le LOSC d’un podium encore inenvisageable il y a quelques semaines. Bien lancés sur leur série de sept victoires en neuf matches de Ligue 1, les hommes de Rudi Garcia n’ont rien fait d’autre que martyriser Lorient ce dimanche (5-0), venant à bout des Bretons en une seule mi-temps, marquée par quatre réalisations nordistes. Le ton du match est vite donné par le phénix lillois, Salomon Kalou, en très grande forme depuis son replacement en pointe. Première minute de jeu, l’Ivoirien profite d’une petite hésitation dans la surface lorientaise pour tromper un Fabien Audard - pas vraiment à son affaire - d’un tir croisé entre les jambes.

Le message est clair, on aura droit, pendant une heure et demie, au Lille de ces dernières années, offensif et ambitieux. Le reste n’est d’ailleurs que récital. Dimitri Payet reprend sept minutes plus tard un tir de Rodelin mal repoussé par le gardien breton, puis c’est au tour d’Ecuele Manga de craquer en concédant un penalty. Lucas Digne transforme pour son premier but en Ligue 1. Cette fois-ci, Audard ne peut rien faire, mais qu’importe, côté Merlus, on n’y est plus depuis un moment. Le quatrième but lillois, qui sera également le second de Kalou, arrive dix minutes avant la mi-temps, histoire de clore définitivement les débats. 4-0 à la pause.

Les Merlus boivent la tasse

Plus étonnant encore que le très bon niveau affiché par les Dogues, le manque de répondant de Lorient. D’ordinaire joueuse, l’équipe de Christian Gourcuff a complètement coulé ce dimanche, n’inquiétant presque jamais vraiment Steeve Elana, bien seul entre les bois du Grand Stade Lille Métropole. Tellement que c’est sans forcer que le LOSC inscrit, à la 52e, son cinquième but de la soirée par l’intermédiaire de Ronny Rodelin, bien aidé par un Fabien Audard encore coupable. Il reste près de 40 minutes de jeu…

Une mi-temps presque entière donc, que les Lorientais passeront dans la peur d’une raclée encore plus sévère. Au contraire des Nordistes, plus sereins que jamais et qui ne peuvent désormais plus cacher leur ambition d’accrocher la troisième place. Si Lyon s’est encore incliné face à Reims (1-0), Saint-Etienne et Marseille l’ont emporté lors de cette 31e journée face à Evian et Bordeaux (1-0 ; 1-0). Hasard du calendrier, le choc de la 32e journée opposera l’OM au LOSC dimanche prochain. Les Marseillais n’ont plus perdu depuis le mois de février. Mais le momentum est lillois.

A lire aussi :

>> Paris assure l’essentiel

>> L'OL dégringole, Saint-Etienne en profite

>> Larqué : « Lyon est en train de perdre les pédales »

Raphael Cosimano