RMC Sport

Le Parc entame son lifting

-

- - -

Grâce à son plan antiviolence, le PSG entend pacifier le Parc des Princes cette saison. Objectif : attirer un public plus familial, quitte à voir l’ambiance descendre d’un cran.

Le Tournoi de Paris en a donné un premier aperçu ce week-end. Mais trop d’invitations avaient été distribuées pour juger réellement de l’impact des nouvelles mesures. Le vrai test est attendu samedi prochain lors de la réception de Saint-Etienne, en ouverture de la saison de L1. En réponse aux violents incidents qui ont abouti à la mort de Yann Lorence le 18 mars, le plan antiviolence porté par le président Robin Leproux entend pacifier le Parc des Princes. Un vaste chantier…

Pour le mener à bien, les abonnements à Auteuil, Boulogne et en tribune G ont été supprimés. Dans ces parties du stade, les places seront désormais vendues de manière aléatoire afin d’éviter toute sectorisation. Résultat, les 13 000 habitués des lieux vont en grande majorité déserter le Parc. Pour laisser place à un public plus familial ? C’est en tout cas le souhait de la direction parisienne. Afin d’y parvenir, l’entrée sera gratuite pour les femmes et le tarif réduit pour les moins de 16 ans. Le tout accompagné de diverses animations. La foule sera dans son ensemble priée de rester sagement assise. Une manière de transformer le stade en « Parc d’attractions », selon les détracteurs du projet.

35 000 spectateurs attendus contre Saint-Etienne

Une chose sûre, l’affluence sera encore en baisse cette saison dans l’enceinte de la Porte de Saint-Cloud. Et l’ambiance moins volcanique, forcément. En hiver, les gradins risquent d’être clairsemés, pour ne pas dire vides. Dans sa quête de nouveaux visages, Paris compte beaucoup sur les résultats de son équipe. En cas de bonne dynamique, l’engouement pourrait être au rendez-vous. A l’inverse, une désaffection à grande échelle plomberait les finances d’un club dont la marge de manœuvre s’est déjà fortement réduite ces dernières années.

A l’heure actuelle, moins de la moitié des 6 000 abonnements mis en vente en tribunes latérales auraient trouvé preneurs. Pourtant, le PSG assure qu’au moins 35 000 spectateurs sont attendus pour la venue des Verts. Une rencontre sur laquelle planent des menaces de protestation. Pour l’heure, ces dernières restent assez floues. Un peu comme le futur d’un club qui cherche à prendre un nouveau départ.

Alexandre Jaquin