RMC Sport

Le PSG favorisé par « sa » chaîne ?

Nasser Al-Khelaïfi et Charles Biétry

Nasser Al-Khelaïfi et Charles Biétry - -

René Girard, l’entraîneur de Montpellier, a créé la polémique en estimant que le PSG était favorisé par beIN Sport dans la programmation des matchs post-Ligue des champions. Une attaque que regrettent différents acteurs de la Ligue 1.

Le PSG et beIN Sport. BeIN Sport et le PSG. Un même patron, Nasser Al-Khelaïfi. Et une source de financement commune, le Qatar. La question n’était pas tellement de savoir si l’attaque en conflit d’intérêts serait lancée, mais plutôt quand et par qui. Il n’aura fallu qu’un petit mois. Et c’est René Girard qui s’est réservé le droit de passer à l’offensive. « L'équité n'y est plus » juge d’ores-et-déjà l’entraîneur de Montpellier. En cause, la programmation du match du champion de France face à Saint-Etienne (6e journée) le 21 septembre (20h45). Soit trois jours après la première sortie montpelliéraine en Ligue des champions face à Arsenal (18/09).

Et surtout, motif de la colère de René Girard, 1 215 minutes avant que le PSG ne joue à Bastia le 22 septembre (17h15), alors que les Parisiens affronteront le Dynamo Kiev en même temps qu’Olivier Giroud retrouvera la Mosson. « Je ne dis pas que c'est voulu par rapport à Paris qui aura un jour de plus de récupération que nous mais c'est comme ça, peste René Girard dans un entretien à l’agence Reuters. Aujourd'hui, on est handicapé et Paris est favorisé. Et je pense que cela va se produire encore d'autres fois. » Une attaque que d’autres acteurs de Ligue 1 regrettent. 

Aulas n’y croit pas

« C’est normal que René Girard défende son club, explique Michel Seydoux, président du LOSC et membre de la commission marketing de la LFP. Mais de là à viser un club en particulier sur un avantage qui serait donné… Si cela devait se reproduire, ça pourrait être gênant. Mais aujourd’hui, ça me parait un peu déplacé. » « Evidemment que Canal + ou beIN Sport veulent avoir le PSG et certains de ses joueurs qui sont des martiens, ajoute Jean-Michel Aulas, le président de l’OL. Mais dire qu’il y a un conflit d’intérêt entre le club et la chaine, franchement, je le ne pense pas. » Ce qu’aurait préféré René Girard, c’est que Montpellier soit programmé le samedi, comme le PSG.

Et que beIN Sport choisisse la rencontre Toulouse-Rennes pour le vendredi soir. « Le fait que beIN Sport nous ait choisis pour le vendredi soir est bien sûr valorisant, reconnait l’entraîneur montpelliérain. Mais c'est pénalisant pour nous, on n'a pas besoin de ça, on n'est pas une grande équipe, on n'a pas un grand effectif. Paris a trois équipes, pas nous. On me dit que ce sont des choix. Mais les choix vont être comme cela jusqu'à la fin de la saison. Cela va être automatiquement de la récupération supplémentaire pour Paris, à notre détriment. » Si la crainte de René Girard devait se confirmer, d’autres hausseront certainement le ton…

LP avec NJ