RMC Sport

Le synthétique n’a pas convaincu

-

- - -

Nancy et Lorient ont inauguré ce week-end leurs nouveaux terrains synthétiques. Les Lorrains se sont inclinés face à Rennes (3-0) alors que les Merlus ont chuté contre Nice (2-1). Mais ce sont leurs adversaires qui sont montés au créneau pour fustiger ces gazons artificiels.

« Rien ne vaut une belle pelouse ». Emerse Faé ne cache pas son agacement. A l’instar du milieu de terrain de l’OGC Nice, ils sont nombreux à pester contre les terrains synthétiques utilisés cette saison par Nancy et Lorient. Ce week-end, les deux clubs ont inauguré leurs pelouses artificielles… par une défaite. Ce qui n’a pas empêché leurs hôtes de fustiger ces « faux gazons ». « Moi, je préfère largement un terrain en herbe, assure Faé, vainqueur 2-1 en Bretagne. C’est clair qu’en hiver ça sera beaucoup mieux. Mais l’hiver dans une saison, ça ne représente même pas 30%. On préfère jouer sur des terrains durs pendant trois mois que sur des synthétiques toute la saison. »

Antonetti : « plus lent que sur une pelouse »

Même constat pour Frédéric Antonetti, l’entraîneur du Stade Rennais, vainqueur 3-0 en Lorraine. « Le terrain me gêne énormément, glisse le technicien corse. J’étais sceptique avant la rencontre, je le suis encore plus après. Je pense que les deux équipes ont été handicapées par le terrain. Je ne sais pas ce que ça donne des tribunes mais j’ai eu l’impression que c’était plus lent que sur une pelouse. » Même le milieu de terrain nancéen Cris Malonga, qui disputera tous ses matches à domicile sur synthétique cette saison, ne semble pas emballé par l’innovation. « On s’est entraîné toute la semaine dessus, explique-t-il. On savait que c’était une surface rapide où on n’avait pas le droit à l’erreur. En match officiel, on a vu que ça ne pardonnait pas. »

Alexandre Jaquin avec P-Y. L. et V.G.