RMC Sport

Le très imagé communiqué du SC Bastia

-

- - -

La commission de discipline de la LFP a décidé de placer en instruction le dossier du match entre le SC Bastia et Evian-Thonon-Gaillard, le 3 décembre dernier, pour « des incidents survenus pendant et à l’issue de la rencontre envers les arbitres et délégués ». Une décision que ne comprend pas le club corse, qui publie un communiqué titré « Quand’u cane hè malatu, anc’a volpe li piscia à dossu », ce qui veut dire « Quand un chien est malade, même le renard lui pisse dessus ». Derrière ce titre fleuri, le club corse déplore notamment « une succession rarissime de rapports plus salés les uns que les autres, qui comportent pour certains des similitudes qui ne peuvent être anodines. » « C’est donc l’ensemble des composantes du Sporting Club de Bastia qui est aujourd’hui montré du doigt, sur fond de menaces de très lourdes sanctions, poursuit le SCB. Comme chacun a pu s’en rendre compte, les difficultés sportives auxquelles le Sporting est confronté depuis le début de saison engendrent un regain de tension, trop souvent provoqué par des décisions arbitrales pénalisantes, qui alimentent un sentiment d’injustice et de révolte. (…) Loin d’être abattu, le Sporting a toujours su surmonter les épreuves et les injustices. C’est pourquoi le club appelle aujourd’hui l’ensemble du public à la mobilisation générale et au soutien inconditionnel des joueurs mais aussi, à tous les niveaux du club, à une vigilance de tous les instants car nous savons par avance que rien ne nous sera épargné cette saison. »