RMC Sport

Le Vestiaire: Sagnol raconte la célèbre agression de Gallardo dans les couloirs du Vélodrome

Présent ce vendredi soir sur le banc du Vestiaire, sur RMC Sport 1, Willy Sagnol est revenu sur le match OM-Monaco d’avril 2000, pendant lequel Marcelo Gallardo avait été agressé dans les couloirs du Vélodrome.

Le Marseille-Monaco du 7 avril 2000 est l’un des plus célèbres duels entre les deux formations sudistes de ces vingt dernières années. Pas parce que le spectacle sur le terrain avait été incroyable, non, mais parce qu’à la mi-temps du match, Marcelo Gallardo, l’Argentin de l’ASM, avait été pris dans une bagarre avec plusieurs membres de l’OM dans le tunnel du Vélodrome. Sur le plateau du Vestiaire, Willy Sagnol, qui portait ce jour-là les couleurs monégasques, a ouvert la boite à souvenirs.

"Marseille était à deux doigts de descendre en deuxième division, tandis que nous, avec Monaco, on était presque champions. A la mi-temps, on entend que ça gueule, on entend des bruits en dehors du vestiaire, et en voulant ouvrir la porte, on se rend compte qu’elle a été fermée de l’extérieur. A un moment, on perçoit finalement un ‘clic’, la porte s’ouvre, et on voit Gallardo rentrer en sang. Il s’était fait choper par des joueurs, des membres du staff, ou de la sécurité…"

"C'était prémédité..."

Pour Sagnol, ça ne fait aucun doute: Gallardo est tombé dans un guet-apens. "Comme par hasard, les caméras du diffuseur ne marchaient pas… C’était planifié, c’était prémédité cette chose-là. Il n’y a jamais eu de sanction derrière. Quand Gallardo revient en sang après s’être fait attraper par une vingtaine de mecs, l’arbitre arrive à son tour dans le vestiaire et lui met un rouge… Mais pourquoi il ne va pas mettre un rouge aux mecs de Marseille?"

Bon, il faut quand même rappeler qu’après cette histoire, Christophe Galtier, alors coach à l’OM, avait pris six mois de suspension. Et si Marseille s’était imposé (4-2), ce qui lui a permis de se sauver en fin de saison, Monaco avait quand même remporté le titre.

CC