RMC Sport

Leboeuf : « Un manque de leadership à l’OM »

-

- - -

Notre consultant Frank Leboeuf livre son analyse après la victoire du PSG à Marseille (2-1) en clôture de la 9e journée de Ligue 1. Une rencontre marquée par l’incapacité marseillaise à bousculer les hommes de Laurent Blanc.

Frank Leboeuf, qui a joué deux ans à Marseille (2001-2003), livre son analyse sur la victoire des Parisiens en terre marseillaise ce dimanche soir (2-1). « Bien sûr qu’il y a plus de talent à Paris. Mais si on parle de cœur du côté marseillais, et que c’est le seul moyen d’y arriver, il faut aller de l’avant, juge le membre de la Dream Team RMC Sport. Il y a la frustration quand on ne voit pas son équipe aller à fond. Mouiller le maillot, ce n’est pas ça. Il faut l’envie d’aller de l’avant.

A 11 contre 10, vous devez étouffer votre adversaire, quelle que soit l’équipe. Je n’ai pas vu un bon match car je n’ai pas senti que Paris en première période, ou Marseille en deuxième période, étaient à fond. C’est dommage que Marseille n’ait pas eu la capacité ou la volonté d’aller chercher les Parisiens. Marseille n’a pas su mettre la pression sur Paris pour les mettre en danger. Les Marseillais n’ont rien créé. C’est catastrophique. »

« L'arbitre a créé des problèmes »

D’autant qu’à en croire l’ancien défenseur international, Marseille avait fait le plus dur en ouvrant le score. « Je suis sidéré. Les bras m’en tombent. C’est du grand n’importe quoi. On est à 1-1. On souffre en fin de première période, mais dans les vestiaires il doit se passer quelque chose. Là, il y a un manque de leadership. Il n’y a rien. On est à 15 mètres de chaque joueur du PSG… Est-ce qu’ils sont fatigués ? Je ne le comprends pas non plus. Ce n’est pas du n’importe quoi puisque finalement, il n’y avait rien dans cette deuxième période. »

Au sujet de l’arbitrage de Clément Turpin qui a parfois laissé à désirer, le champion du monde 1998 poursuit : « L’arbitre a un rôle psychologique dans un match. S’il sent que ça déborde, il doit sanctionner. Mais dans ce match, il n’y avait pas de problème. Il a créé des problèmes. C’est dommageable car les joueurs ne comprennent pas et s’énervent. Au lieu d’avoir un rôle de médiateur, il crée des problèmes. »

A lire aussi :

>>> OM-PSG : Imbula, la fusée a décollé

>>> INFOGRAPHIE : OM-PSG... sans les stars !

>>> OM-PSG : le best of des phrases choc

La rédaction