RMC Sport

Lemina : « Thauvin est un exemple »

Mario Lemina

Mario Lemina - -

Titulaire ce mardi contre Arsenal (2-0), Mario Lemina espère avoir marqué des points auprès d’Elie Baup. Car malgré un temps de jeu limité depuis son arrivée, le milieu de 20 ans ne désespère pas de s’imposer à l’OM, à l’instar de Florian Thauvin.

Mario, être la première équipe française à ne prendre aucun point lors d'une phase de poules de Ligue des champions vous fait-il peur ?

Quand on joue à ce niveau, on se rend compte qu’il y a des équipes beaucoup plus fortes que nous et qu’il faut beaucoup travailler pour arriver à ce niveau-là. C’est frustrant mais dans notre poule il n’y avait pas de petites équipes. Si on n’a pas pris de point, c’est que ces équipes sont beaucoup plus fortes que nous. Il va falloir travailler pour réduire l’écart entre ces équipes et nous.

Personnellement, aviez-vous la pression pour ce match contre Arsenal (2-0) ?

J’avais une bonne pression, positive. J’ai joué mon football. Ça faisait deux mois que je n’avais pas joué 90 minutes. J’avais envie de retrouver de bonnes sensations. Ça m’a fait vraiment du bien de rejouer 80 minutes. Jouer conter Arsenal m’a permis de m’évaluer pour voir si j’avais le niveau. Je sais qu’il faudra que je travaille, que ce sera difficile, mais je me suis rendu compte que je pouvais récupérer des ballons contre une grande équipe.

Pensez-vous avoir marqué des points ?

Je ne sais pas du tout, c’est le coach qui le dira.

Etiez-vous déprimé de ne quasiment pas jouer ?

Je gardais le cap. J’avais mes proches et ma famille derrière moi. Je travaillais dur à l’entraînement.

« Mon avenir est ici »

Avez-vous envisagé un prêt cet hiver ?

Dans un coin de ma tête ça commençait à venir. Mais c’est resté dans un coin. On a bien discuté avec le staff. Ils m’ont expliqué ce qu’ils voulaient faire de moi. Il me fallait des explications, elles ont été très bonnes. Mon avenir est ici. Ça m’a reboosté, ça m’a redonné confiance.

Regrettez-vous d'avoir quitté Lorient ?

Non, car l’OM c’est un niveau beaucoup plus élevé que Lorient, même si Lorient est mon club formateur. Je voulais voir plus haut. Je savais que ce serait difficile de m’imposer car il y a plusieurs bons milieux ici. Ça prouve qu’il faut encore que je travaille pour m’imposer.

L'explosion de Florian Thauvin vous sert-elle d'exemple ?

Thauvin est un exemple car il est arrivé avec un déficit physique, il n’a pas fait de préparation. Il a beaucoup travaillé et il marque des points, il est décisif, donc je suis très content pour lui.

Craignez-vous la réception de Montpellier ce vendredi (20h30) ?

Montpellier est une très bonne équipe, qui joue très bien au ballon. C’est impératif de gagner car on veut recoller aux trois premiers. Notre place est parmi ces trois premiers. On ne doute pas de nos capacités, on sait qu’on peut monter sur le podium. C’est notre objectif. La Ligue des champions a pris beaucoup d’énergie aux cadres mais notre objectif c’est d’être dans les trois premiers. On est l’OM, pas une petite équipe.

A lire aussi :

>> Di Meco : « Des circonstances atténuantes pour l’OM »

>> Arsenal-OM : Marseille toujours fanny

>> Arsenal-OM : Les notes des Marseillais

Propos recueillis par Florent Germain