RMC Sport

Lemoine le Stéphanois retrouve son « ex » rennaise

-

- - -

Le milieu de terrain défensif de l’ASSE revient dimanche soir (21h) au Stade de la Route de Lorient où il a éclos au plus haut niveau. Barré par la concurrence en Bretagne, il est admiratif du début de saison de son ancienne équipe. Mais espère bien relancer les Verts en lui jouant un mauvais tour…

Fabien Lemoine n’a pas emménagé dans son nouveau domicile. Du coup, le néo-Stéphanois, qui n’a pas la télévision, n’a pas encore pu voir les performances de ses anciens partenaires rennais : « Mais je les ai régulièrement au téléphone, coupe-t-il. Je les suis de près. Je regarde leurs résultats. » Le récupérateur des Verts aura donc remarqué les brillantes sorties des Rouge et Noir dont la dernière en date, lumineuse, mercredi à Sochaux (6-2). « Rennes a une très grosse équipe, affirme Lemoine. Selon moi, ils termineront dans le Top 5 assez facilement. Je les vois même lutter pour le titre ! » Dimanche soir, à l’heure des retrouvailles avec le stade de la Route de Lorient, le joueur âgé de 24 ans aura forcément un peu de mal à se concentrer sur l’aspect sportif : « Ce sera un match spécial, reconnait-il. Cela ne fait qu’un mois et demi que je suis parti. Il y aura une émotion particulière. Ce sera un match sympa à vivre. »

« A Rennes, cela devenait compliqué… »

Poussé vers la sortie par Frédéric Antonetti et Pierre Dréossi, le manager général du Stade Rennais, Fabien Lemoine ne nourrit aucune rancœur envers son club formateur. Barré par la concurrence depuis son retour après sa grave blessure à un rein, il a préféré quitter l’ambitieux club breton pour relever le challenge stéphanois. Sans aucune amertume : « Mes partenaires ont compris mon choix, explique-t-il. A Rennes, cela devenait compliqué pour moi. » Malheureusement, ça l’est aussi avec les Verts. Après un début de saison prometteur, Saint-Etienne marque le pas. Et n’a plus gagné en L1 depuis le 13 août (1-0 contre Nancy). « Mais on ne va pas s’apitoyer sur notre sort », assure Lemoine. L’équipe de Christophe Galtier a-t-elle les moyens de se relancer à Rennes ? « Il y a des failles dans toutes les équipes, soutient Lemoine. On a 90 minutes pour les trouver. » Et qui sait ? Fabien Lemoine a peut-être la clef.