RMC Sport

Leonardo : « C’est n’importe quoi »

Leonardo

Leonardo - -

Leonardo, coupable d’un geste particulièrement agressif à l’encontre de l’arbitre après la rencontre entre PSG et Valenciennes (1-1), n’a pas mâché ses mots à l’encontre de M. Castro, qui a sévèrement expulsé Thiago Silva.

Leonardo, on vous sent très énervé…

Ce qu’il (Alexandre Castro, ndlr) a fait (expulser Thiago Silva, ndlr), c’était complétement hors de la logique. C’est normal que ça fasse ch… On a quatre joueurs suspendus, si ça continue on va en avoir dix et on n’aura pas d’équipe pour jouer. Pourquoi ce rouge ? Pourquoi ? Si on analyse, c’est n’importe quoi. C’est inacceptable. C’est difficile de juger… à tel point c’est n’importe quoi.

Que lui reprochez-vous ?

Pour commencer, il est mal placé. Il a fait 10 matches en Ligue 1 et il a donné 48 jaunes et 5 rouges. Ce soir, c’est un match tranquille et on sort avec sept jaunes et un rouge. Si c’est un match tendu, on fait quoi ? Je ne comprends pas pourquoi il est désigné pour un match aussi important que celui-là.

Que s’est-il passé lorsque vous le bousculez dans les couloirs ?

La bousculade ? Il n’y a rien. Ce n’est rien. La question, c’est pourquoi il y a expulsion. Moi je n’ai rien vu, c’est une expulsion qu’on ne comprend pas et elle compromet beaucoup de choses. Dans les couloirs, je n’ai rien dit de spécial. L’émotion arrive toujours, mais là, concrètement on parle de chiffres : 48 cartons rouges et 5 jaunes, rendez-vous compte.

Etes-vous inquiet pour le titre ?

On a Sirigu qui est suspendu deux matches, pourquoi ? Il était tendu, nerveux (contre Evian TG, ndlr), c’est vrai, mais deux matches dehors, pourquoi ? Verratti, il prend deux jaunes, il est sanctionné deux matches. Beckham n’a touché personne, il prend un rouge. Sérieusement, si on continue comme ça, je ne sais pas… Il reste trois matches, il nous faut une victoire, et on va continuer. Mais c’est difficile dans ces conditions.

Avez-vous le sentiment que l’on cherche à vous freiner ?

Je ne pense rien. Je parle de choses techniques. C’est un arbitre qui est loin des actions. De temps en temps, il se laisse porter par l’émotion. L’autorité, tu la gagnes avec les compétences, pas avec les cartons. Là il est tendu, il est nerveux, il perd le contrôle. L’arbitrage, c’est un problème récurrent, mais il faut porter attention à ça pour essayer de faire mieux.

A lire aussi :

- PSG-VA : Valenciennes gâche la fête

- Quiniou : « T. Silva n’avait pas à poser les mains sur l’arbitre »

- Courbis : « Le carton rouge de Thiago Silva n’est pas sévère »

Propos recueillis par M.Bo.