RMC Sport

Les bons et les mauvais points de Luis

Luis Fernandez

Luis Fernandez - -

Après chaque week-end de Ligue 1, Luis Fernandez distribue ses bons et ses mauvais points. Lors de cette 11e journée, le membre de la Dream Team RMC Sport a été convaincu par Lille et Rennes. Il se montre en revanche inquiet pour l’OM.

LES BONS POINTS

Les supporters nantais et stéphanois

« Ce sont des ambiances qu’on aime. Ça sent le football, ça respire le football. A la Beaujoire, vendredi, il y avait une belle ambiance pour Nantes-Lille (0-1). Et à Saint-Etienne, c’était la même chose contre le PSG dimanche (2-2). »

Le retour au sommet de Lille

« Lille, c’est une équipe qui ne prend pas de buts. C’est du solide, du costaud. On a l’impression qu’ils peuvent faire quelque chose dans ce championnat. Avec un entraîneur, René Girard, qui sait ce que c’est qu’être champion de France, attention à eux ! Ils ont un super gardien, une belle défense. Le milieu de terrain travaille bien. C’est vraiment pas mal. »

Le réveil de Rennes

« Ils ont gagné 5-0 à Toulouse. Mettre cinq buts à l’extérieur, il faut le faire. Rennes s’est réveillé parce qu’ils ont trouvé un quatuor exceptionnel avec Pitroipa, Oliveira, Kadir et Alessandrini. »

Le coaching de Laurent Blanc

« Il faut le faire, ce coaching ! Il faut tout de suite trouver la solution lorsqu’on est mené 2-0. Beaucoup l’ont critiqué, beaucoup étaient sceptiques et n’y croyaient pas à son arrivée au PSG. Face à Saint-Etienne, il a pris les décisions qui s’imposaient. Ses changements ont été payants. »

LES MAUVAIS POINTS

La mauvaise série de l'OM

« J’ai l’impression qu’ils n’arrivent plus à trouver les bonnes solutions. Il y a pourtant eu des changements, des remaniements dans l’équipe de départ. Ça ne les a pas empêchés de perdre contre Reims (2-3). Après être revenus à 2-2, ils ont pris ce but dans les arrêts de jeu. Ça commence à être une situation assez critique pour Marseille. »

Les prestations des gardiens

« Il y en a trois ou quatre qui sont passés un peu au travers. Il y a eu des fautes de main. Dans certaines situations, il faut faire les bons choix. Ça n’a pas été toujours le cas ce week-end. Je pense à Ndy Assembé (Guingamp), Salvatore Sirigu (PSG), Ali Ahamada (Toulouse) et Stéphane Ruffier (Saint-Etienne), qui aurait pu sortir et aller au duel sur le deuxième but de Paris. »

Les critiques de Fabrizio Ravanelli

« Ce sont des déclarations à chaud, après un match, sur le coup de la déception (défaite 2-1 à Guingamp). Il été remonté, déçu par les décisions des arbitres. En ce moment, il est en difficulté. Ça m’est déjà arrivé de me retrouver dans cette situation et d’avoir des propos critiques envers les hommes en jaune durant ma carrière. »

A lire aussi :

>> Di Meco : « Tout ce que fait le PSG se transforme en or »

>> OM : Du caractère comme signe d’espoir

>> Toute l'actualité du football

La rédaction