RMC Sport

Les cinq choses à savoir sur Saint-Etienne - Lille

Moustapha Bayal Sall à la lutte avec Ronny Rodelin

Moustapha Bayal Sall à la lutte avec Ronny Rodelin - -

Saint-Etienne reçoit Lille ce vendredi (20h30) dans un choc de prétendants au podium. Une rencontre qui pourrait être perturbée par la neige et qui marquera le retour de 10 matches de suspension de Kurt Zouma.

Un podium en jeu

Le choc entre Saint-Etienne et Lille, ce vendredi (20h35), pourrait marquer un vrai tournant dans la course au podium. Troisième avec six points d’avance sur le quatrième… Saint-Etienne, le Losc a l’occasion de faire le trou sur la concurrence. « On s’est donné un petit matelas confortable, reconnait René Girard, entraîneur de Lille. Mais les Stéphanois vont être remontés, ils savent que c’est l’occasion de prendre des points. Mais on le sait nous aussi. Saint-Etienne fait partie du même championnat que nous. » Son homologue stéphanois, Christophe Galtier, lui, n’en fait pas un match décisif. « Si on gagne, on va se rapprocher de Lille mais ce n’est pas pour ça qu’il faudra penser qu’on est capable d’être dans les trois premiers parce qu’il y a beaucoup d’équipes qui peuvent venir chercher cette troisième place. Si nous faisons un match nul, rien ne sera joué non plus. »

Un camouflet partout

Saint-Etienne, comme Lille, reste sur un cuisant échec. Alors qu’ils pensaient avoir fait le plus difficile en ouvrant le score, les Verts se sont finalement inclinés sur le terrain de Cannes, pensionnaire de CFA, mardi en 32e de finale de la Coupe de France (1-1, 4-3, tab). « Je n’irais pas jusqu’à dire que c’est une faute professionnelle, tempère Galtier. Mes joueurs ont couru et se sont battus mais on a été mauvais. Des joueurs, qui devaient amener le danger et une qualité technique, ont failli. » Le Losc est aussi tombé de haut le week-end dernier en s’inclinant à domicile face à Reims (1-2), manquant l’occasion de s’emparer à la deuxième place. Mais René Girard ne s’en offusque pas. « On a 40 points, donc cela veut dire qu’il s’est passé plus de belles choses que de moins belles. Ce ne sera pas la fin du monde après Saint-Etienne non plus. On ne sera pas champions pour autant. »

Zouma, un retour et puis s'en va ?

La saison de Kurt Zouma s’est temporairement arrêtée le 2 novembre dernier. A la lutte avec le Sochalien Thomas Guerbert, le défenseur stéphanois n’a pas maitrisé son tacle qui a emporté la cheville droite de son adversaire. Verdict : une fracture du péroné avec luxation de la malléole et rupture du ligament interne pour le milieu sochalien et suspension exemplaire de dix matches pour le jeune défenseur des Verts. Après plus de deux mois d’absence, il effectue son retour dans le groupe… qui pourrait marquer son jubilé avec les Verts. Convoité par plusieurs clubs, il pourrait quitter le Forez avant la fin du mercato. Même si Christophe Galtier ne l’entend pas de cette oreille. « Notre saison n’est pas finie et on va garder nos meilleurs joueurs. Même si certains viennent frapper à la porte de la direction ou de la mienne, je ne vois pas pourquoi on laisserait partir des joueurs que l’on souhaite conserver maintenant. »

Girard encore enneigé ?

René Girard ne garde pas un grand souvenir de son dernier voyage à Geoffroy-Guichard. La saison passée, alors qu’il entraînait Montpellier, la rencontre face à l’ASSE avait été interrompue pendant 40 minutes en raison de fortes chutes de neige alors que les Verts menaient 3-1. Pour ne pas rejouer le match, les remplaçants stéphanois avaient alors aider à déblayer le terrain et permis à la rencontre d’aller à son terme, sur un score final de 4-1. Désolé, Christophe Galtier, entraîneur de Saint-Etienne, a prévenu Girard, passé depuis sur le banc de Losc, que le scénario pourrait se répéter. « Je prends toujours plaisir à voir René sur le banc mais demain ils (Météo France) annoncent de la neige. Je voulais venir avec une pelle en lui disant : « René, il va falloir déblayer le terrain. Prévois que le match risque de durer longtemps et qu’il faudra s’adapter aux conditions de jeu. » Jusqu’à présent, il faisait beau mais là, ça se couvre et il ne faudrait pas qu’on ressorte les pelles. Il est bien placé pour savoir qu’on sait déblayer notre terrain avec des pelles. »

Une pelouse en piètre état

En plus des risques de neige, les joueurs devront aussi composer avec les caprices de la pelouse stéphanoise dans un sale état. Depuis la dernière victoire face à Evian-Thonon-Gaillard (1-0) le 8 janvier dernier, elle a été refaite dans les deux surfaces de réparation. Mais pour le billard, il faudra repasser. « Sera-ce suffisant ? Je ne sais pas, s’inquiète Galtier. Le terrain va être très gras et on verra dans quel état il sera. » Roland Romeyer, président du directoire de l’AS Saint-Etienne, connait les causes et promet des jours meilleurs. « Le stade est en travaux et on ne peut pas faire d’omelettes sans casser des œufs, explique-t-il. Une réflexion est menée pour l’aménagement de la pelouse avec un système de chauffage intégré et un système de luminothérapie. »

A lire aussi :

>>> Balmont et le LOSC en extase

>>> Romeyer : « Le club est pris en otage »

>>> Seydoux : « On a besoin de Kalou »

Nicolas Couet avec Edward Jay et Jean Bommel