RMC Sport

Les coulisses de la Ligue 1 du 21 octobre

L'ancien président du PSG sort un livre sur son expérience à la tête du club francilien.

L'ancien président du PSG sort un livre sur son expérience à la tête du club francilien. - -

Pour Alain Cayzac, Paul Le Guen n'est pas un grand manager, Givet s'exclut du groupe marseillais, grosse blessure pour le grenoblois Mainfroi. Retrouvez toute l'actualité des clubs de Ligue 1.

PSG : Au tour de Cayzac de balancer

Au PSG, la mode est à la littérature. Après l’autobiographie de Jérôme Rothen, et avant celle de Pauleta, c’est au tour d’Alain Cayzac, président du club entre 2006 et avril 2008 de sortir son livre, « Passion impossible ». Il en fait aujourd’hui la promotion dans « Le Parisien », notamment. Et Cayzac d’expliquer que Paul Le Guen, « bon entraîneur », n’est « pas mûr pour être un grand manager ». A ses yeux, le technicien « est trop méfiant, trop désireux de recruter des joueurs qui ont son profil. Diané et Gallardo, ça l'emmerde. (...) ». Alain Cayzac raconte également le transfert avorté de Yoann Gourcuff à Paris. La nouvelle star de l’équipe de France et des Girondins a en effet failli par deux fois rejoindre le club de la capitale. En 2006, le milieu de terrain choisit finalement le Milan AC. L’année suivante, alors que Gourcuff est en manque de temps de jeu en Lombardie, Cayzac retente sa chance, sans succès. Explications : « Entre papa Gourcuff et Paul Le Guen, il n'y a pas de relation de confiance. L'un a pris la place de l'autre à Rennes et ce sont des choses que les Bretons n'oublient pas. Christian n'aurait pas été ravi de voir son fils sous les ordres de Paul alors qu'il aurait été très content de le voir avec Guy Lacombe. » L’ancien président, qui se définit lui-même comme « en phase de désintoxication », ne critique pas la gestion de son successeur, Charles Villeneuve : « Aujourd'hui, ce qui est fait est bien fait. Jusqu'ici, j'aurais fait la même chose que lui ». Il reste en revanche plus soucieux de l’avenir financier du club et de son « évolution capitalistique ».

Marseille : Givet boude

Convoqué ce week-end par Eric Gerets pour faire partie du groupe qui se déplaçait à Valenciennes (victoire 3-1 de l’OM), Gaël Givet a décliné l’invitation. L’international tricolore ne digère pas de n’être qu’un cinquième choix dans la hiérarchie des défenseurs centraux établie par Gerets. Il n’a pas joué une minute cette saison, et n’est même pas qualifié pour la Ligue des Champions. Lors du mercato, l’ancien monégasque avait pourtant été approché par le Panathinaïkos, mais il avait décliné l’offre. Le président marseillais, Pape Diouf, au courant de la situation, refuse cependant de condamner Givet : « Il faut comprendre que Gaël, qui a toujours été irréprochable professionnellement, avait un coup de moins bien en ce moment. Il vit une situation difficile ». Givet ne devrait pas être sanctionné.

Grenoble : Mainfroi touché aux ligaments croisés

Le latéral droit de Grenoble, Jimmy Mainfroi, risque de ne pas rejouer de la saison. Sorti lors du match à Caen (2-2), le joueur de 25 ans souffre d’une rupture du ligament croisé antérieur du genou droit. Il sera absent au moins six mois. Dans l’effectif grenoblois, Walid Regragui pourrait le suppléer.

La rédaction