RMC Sport

Les Girondins, déjà dos au mur

Alou Diarra

Alou Diarra - -

Sous pression après sa défaite en ouverture du championnat contre Montpellier (0-1), Bordeaux doit s’imposer face à Toulouse. Pour lancer sa saison et remporter la bataille symbolique du derby de la Garonne.

« Ça me fait plaisir de porter le numéro de Pedro Miguel Pauleta, mais le plus dur commence ». Anthony Modeste, nouvelle recrue bordelaise depuis vendredi, ne croit pas si bien dire. L’ancien attaquant niçois pourrait faire ses débuts ce dimanche dans un stade Chaban-Delmas plein d’attentes. Et d’abord, les trois premiers points. Habitués depuis cinq ans à s’imposer lors de la première journée de Ligue 1, les Bordelais ont déçu. Notamment dans leur animation offensive. Face aux Montpelliérains, Cavenaghi et Gouffran ont rappelé à leurs dépens combien Marouane Chamakh, parti cet été pour Arsenal, manquait. Malgré « une belle semaine » qui lui a permis d’expérimenter un nouveau système de jeu, l’entraîneur Jean Tigana comptera encore de nombreux absents contre Toulouse. Ciani, Carrasso et Henrique sont toujours suspendus, tandis que Marc Planus reste convalescent. Seul Matthieu Chalmé fait son retour en tant que latéral droit pour apporter son expérience dans une défense en rodage.

« Pas un match banal »

Facile vainqueur à domicile de Brest (2-0), Toulouse s’avance lui confiant dans ce « derby » du Sud-Ouest. Malgré l’absence d’André-Pierre Gignac, victime d’une entorse à la cheville gauche la semaine dernière, le coach Alain Casanova pourra compter sur Xavier Pentecôte, « très satisfaisant et efficace puisqu’il a marqué quatre fois (lors des matches amicaux, ndlr) ». De même, Mauro Cetto et Etienne Capoue, tous les deux rétablis, sont opérationnels. Deux titulaires qui savent l’importance de ce classique de Ligue 1. Quand bien même, leur entraîneur serait là pour leur rappeler : « Les Toulousains sont très proches de ce derby et aimeraient qu’on ramène un bon résultat. A nous de transmettre ce ressenti et de faire comprendre aux joueurs que ce n’est pas tout à fait un match banal de Ligue 1 ». D’autant que le TFC a pris ces dernières années la mauvaise manie de le perdre. Toulouse n’a pas gagné à Bordeaux depuis la saison 2003-2004 (1-2). A eux de profiter des doutes naissants de leur voisin pour faire mentir les statistiques.

Maxime Marchon avec Olivier Schwarz à Bordeaux