RMC Sport

Les notes de St-Etienne-PSG: Mbappé encore décisif, Khazri trop nerveux

Le PSG s’est imposé sur la pelouse de l’AS Saint-Etienne, ce dimanche, en clôture de la 25e journée de Ligue 1 (0-1). L’inspiration de Kylian Mbappé et la sérénité de Thiago Silva ont permis aux Parisiens de dominer les partenaires de Wahbi Khazri, qui a passé son match à protester.

Saint-Etienne

Ruffier, la relance qui fait mal

Il avait été parfait jusque-là. Mais Stéphane Ruffier s’est manqué à la 73e. Et Saint-Etienne l’a payé très cher. Au moment de relancer, le gardien des Verts a envoyé le ballon directement sur la tête de Leandro Paredes. Et il s’est fait punir quelques secondes plus tard sur la sublime reprise de Kylian Mbappé. Un scénario cruel pour le portier de 32 ans, qui s’était montré solide sur ses premières interventions face aux attaquants parisiens.

M’Vila s’est montré dans l’entrejeu

Si l’AS Saint-Etienne n’a pas réussi à faire tomber Paris, ce n’est pas de sa faute. Aligné à la récupération aux côtés de Youssef Aït-Bennasser, Yann M’Vila a livré une prestation très intéressante dans ce match de clôture de la 25e journée de Ligue 1. Son sens du placement, sa vista et son aisance balle au pied ont mis en difficulté ses adversaires directs. Ses sorties de balle ont impulsé de belles contre-attaques, même si elles n’ont pas abouti. Un match de haut niveau.

Khazri était trop nerveux

C’est l’un des principaux atouts des Verts. Mais face au PSG, Wahbi Khazri ne l’a pas vraiment montré. Et c’est uniquement de sa faute. L’attaquant de l’ASSE a passé son temps à râler, à protester et à se chauffer avec les Parisiens au lieu de faire parler son talent. Il donne un petit coup à Paredes au milieu de terrain, peu avant d’être averti pour contestation à la 41e. Passablement énervé, l’international tunisien n’a jamais réussi à se reconcentrer sur son football. Résultat, il est passé à côté de ce choc. Dommage pour lui.

Ruffier 4

Debuchy 4,5 (remplacé par Diony à la 80e)

Perrin 6

Kolodziejczak 4

Monnet-Paquet 4,5 (remplacé par Nordin à la 87e)

Aït-Bennasser 6

M’Vila 6,5

Gabriel Silva 5

Cabella 4

Hamouma 5,5 (remplacé par Beric à la 70e)

Khazri 3,5

PSG

Mbappé encore décisif

Il répond toujours présent. Ces derniers temps, le PSG sait qu’il peut s’appuyer sur Kylian Mbappé. En l’absence d’Edinson Cavani et Neymar, tous deux blessés, l’attaquant français vient de réaliser une semaine impressionnante. Après avoir marqué à Old Trafford mardi en Ligue des champions, il a récidivé à Geoffroy-Guichard. Et de quelle manière! Bien servi par Daniel Alves, le champion du monde a réussi une reprise de volée exceptionnelle, qui s’est logée dans la lucarne opposée (73e). Son 19e but en 18 matchs de championnat cette saison. Avant ce geste de grande classe, le surdoué de 20 ans avait eu du mal à se créer des occasions. Mais il ne lui en faut pas beaucoup en ce moment. Et Paris ne va pas s’en plaindre.

Bernat s’en sort bien

Il a servi de cobaye à la dernière expérimentation de Thomas Tuchel. En l’absence de Marco Verratti, resté aux soins, Juan Bernat a été aligné dans l’entrejeu, aux côtés de Leandro Paredes. Un rôle inhabituel que le gaucher espagnol a plutôt bien rempli. Sans être transcendant, l’ancien du Bayern Munich a fait parler sa mobilité et sa propreté technique pour faire circuler le ballon en première période. Mais il a semblé moins à l’aise au retour des vestiaires. Après s’être plaint de douleurs, il a reçu un jaune pour un tacle en retard sur Mathieu Debuchy (50e). Avant de passer tout près de l’expulsion pour une intervention très limite sur Timothée Kolodziejczak à la 57e. Logiquement sorti à l’heure de jeu au profit du jeune Colin Dagba.

Paredes prend ses marques

Pour sa première titularisation en Ligue 1, il a évolué en meneur de jeu devant la défense. Un costume que Leandro Paredes a endossé sans faire trop de vagues. L’Argentin possède une qualité technique au-dessus de la moyenne, qui lui a permis de conserver le ballon dans des zones difficiles et de délivrer quelques belles passes entre les lignes. Mais il a parfois mis du temps à servir ses partenaires, en effectuant notamment trop de touches de balle. Son manque de rythme l’a un peu handicapé en seconde période. De belles promesses mais aussi des lacunes à corriger pour l’ex-joueur du Zénith Saint-Pétersbourg, qui a globalement pris peu de risques.

Areola 6

Alves 5,5

Marquinhos 6

Thiago Silva 7

Kehrer 6

Paredes 5

Bernat 4 (remplacé par Dagba à la 60e)

Draxler 4,5 (remplacé par Kurzawa à la 69e)

Diaby 5

Di Maria 5 (remplacé par Kimpembe à la 85e)

Mbappé 7

https://twitter.com/AlexJaquin Alexandre Jaquin Rédacteur