RMC Sport

Les objectifs de Pape Diouf pour l’OM

-

- - -

Pape Diouf pose les objectifs marseillais, à moins d’une semaine de la reprise de la Ligue 1. Le président de l’OM fait aussi le point sur les différentes rumeurs de transferts au club phocéen.

Pape Diouf, quels sont les objectifs de l’OM cette saison ?
L’objectif de l’OM est d’abord de réussir notre campagne de championnat. Pour cela, on devra débuter la compétition de manière beaucoup plus énergique, et moins disparate, que la saison dernière.
Même si les coupes nationales restent –je ne vais pas dire des loteries– des compétitions beaucoup plus aléatoires, on va tout de même essayer d’aller le plus loin possible.
Enfin, le dernier objectif majeur est la Champions League. On peut dire que nous jouons gros, et c’est pour cela que nous devons impérativement aborder ces matches sans la moindre faiblesse et avec la détermination requise pour entrer en phase de poule.

Allez-vous libérer Taye Taiwo afin qu’il puisse participer aux Jeux Olympiques de Pékin avec le Nigeria ?
Si les choses restent dans le flou actuel, je pense que le garçon ne partira pas. Par contre si la réglementation s’avère être claire, alors oui nous nous conformerons à la décision, et nous libérerons Taiwo. Sachez simplement que le garçon préfèrerait rester avec nous pour se préparer aux gros challenges qui attendent l’OM cette saison.

Où en est le transfert de Gaël Givet vers le Panathinaïkos ?
Il y a une discussion entre le Panathinaïkos et nous-mêmes. Mais si les positions entre le club grec et nous-mêmes se sont rapprochées, elles ne sont pas encore complètement unies, notamment sur le plan financier. Il faudrait aussi que le joueur trouve des solutions avec le Panathinaïkos, ce qui hier lundi n'était pas encore tout à fait le cas. Ce dossier peut évoluer dans les prochaines heures, dans un sens comme dans l’autre.

Et concernant Djibril Cissé et Modeste M’Bami ?
A quelques heures quasiment de la reprise du championnat, nous n'allons pas prendre le risque de laisser partir des joueurs, sans avoir la certitude de pouvoir les remplacer. Pour qu'il y ait un départ, il faut à la fois que nous nous y retrouvions totalement financièrement, et que nous ayons une solution sportive pour son remplacement. Dans le cas contraire, aucun joueur ne partira, et ce quel que soit leur état d’âme.

La rédaction