RMC Sport

Les supporteurs : patients... jusqu’à quand ?

-

- - -

S’ils ont tout fait pour le départ de Guy Lacombe la saison dernière, les supporteurs soutiennent encore le duo Le Guen – Cayzac. Mais pour combien de temps ?

Alors que le Parc des Princes implosait littéralement l’année dernière, après un début de saison catastrophique, les supporteurs parisiens sont relativement calmes depuis le mois d’août. Les résultats sont les mêmes, mais la présence de Paul Le Guen sur le banc parisien maintient un certain climat de confiance entre le club et ses supporters.
« Le Guen, c’est une légende, on ne peut pas le virer comme ça, affirme d’ailleurs un fan parisien lundi au Camp des Loges. J’en veux à tout le monde, il ne faut pas accuser quelqu’un en particulier. Il faut discuter avec le président, l’entraîneur, le staff, les actionnaires et les joueurs. En fait, il faut surtout qu’ils écoutent les supporteurs ». (Voir extrait sonore ci-contre)

Un avis partagé par la majeure partie des fans parisiens qui, contrairement à la fin de la saison 2006, garde confiance en son entraîneur.
Plus abattus qu'en colère, les supporteurs parisiens, à l’image de leur équipe sur le terrain.
« C’est la crise, admet un autre supporter parisien rencontré lundi. C’est le club de la capitale tout de même. Le PSG est l’une des références du football français puisqu’on est les seuls à avoir gagné une coupe d’Europe avec Marseille. Aujourd’hui, le PSG relégable, ça ne doit jamais arriver. Tout le monde doit réagir, mais c’est sur le terrain qu’il faut le faire. Il faut marquer des buts, gagner des matches et ce n’est que comme ça qu’on va réussir à s’en sortir ». (Voir extrait sonore ci-contre)

Une situation presque routinière désormais. L'année dernière, Alain Cayzac avait cédé sous la pression et s’était séparé de Guy Lacombe pour faire revenir Paul Le Guen de sa courte aventure écossaise. Mais si le Parc des Princes a été relativement tranquille jusqu'à maintenant, la bronca sous laquelle les Parisiens sont sortis samedi contre Caen ne prévoit rien de bon en cas de mauvais résultat lors du prochain match à domicile contre Toulouse.