RMC Sport

Les ultras de France unis pour dénoncer "la répression disproportionnée" dont ils sont victimes

Le Collectif Ultras Paris

Le Collectif Ultras Paris - AFP

Une trentaine d’associations d’ultras, issues de la toute la France, s’est réunie pour rédiger un communiqué commun adressé aux autorités. Les supporters de Paris, Bordeaux ou Saint-Etienne réclament une plus grande liberté afin de mener leurs actions en tribunes.

Ils ont mis de côté leurs rivalités pour prendre la plume d’une seule et même main. Trente-trois associations d’ultras, issues de vingt-sept clubs différents, se sont réunies pour rédiger un communiqué adressé aux pouvoirs publics. Dans ce texte intitulé "Supporters ≠ Criminels", ils dénoncent "la répression disproportionnée" dont ils s’estiment victimes. Dans leur viseur: les interdictions et les restrictions de déplacement qui se multiplient dans l’Hexagone. "Des atteintes notoires à notre liberté de circuler sur le territoire national", assurent les supporters, qui protestent également contre les interdictions administratives de stade, trop nombreuses à leur goût.

>> Bordeaux-OM: des supporters marseillais descendent (encore) de leur tribune

Un "débat serein" sur la question des fumigènes

Dans leur plaidoyer, les ultras du PSG, Bordeaux, Caen, Strasbourg, Montpellier ou Saint-Etienne demandent également un assouplissement des règles concernant l’usage des fumigènes. "Une pratique festive popularisée depuis la fin des années 1970 autour du football et qui n’est pas réprimée ailleurs que dans nos stade", d’après eux. Ils réclament d’ailleurs sur ce point "la mise en place d’un débat serein autour de cette question et concluent leur communiqué par un rassembleur "Pour continuer à vivre notre passion pour le football et pour soutenir le club que nous aimons: liberté pour les supporters ! "

>> Meilleure défense de Ligue 1, Montpellier est devancé par du très lourd en Europe

VIDEO: les jeunes qui jouent le plus en Europe (et la Ligue 1 est bien représentée)

https://twitter.com/AlexJaquin Alexandre Jaquin Rédacteur