RMC Sport

Les Verts attendent le roi Zlatan

Zlatan Ibrahimovic

Zlatan Ibrahimovic - -

Bête noire du PSG la saison dernière, Saint-Etienne accueille le club de la capitale ce dimanche en clôture la 11e journée de Ligue 1 (21h). Avec le défi de tenter de contenir un Zlatan Ibrahimovic stratosphérique en ce moment.
Zlatan Ibrahimovic
Zlatan Ibrahimovic © -

Son but a fait le tour de la planète. Ses buts, pour être précis. L’aile de pigeon façon kung fu contre Bastia. La « Madjer » face à Anderlecht. La frappe stratosphérique de 30 mètres dans la lucarne de Belges humiliés par un quadruplé du géant suédois. Ces derniers jours, à chaque apparition sur le pré, Zlatan Ibrahimovic conjugue l’exceptionnel au présent. Un régal pour les yeux. On observe, on savoure. Lui règne, souverain absolu du royaume parisien. Les futurs adversaires, eux, tremblent.

Car comment ne pas craindre un Zlatan à la confiance encore renforcée par l’enchaînement des performances XXL ? Demandez donc aux Verts. Bête noire du PSG l’an passé, avec aucune défaite en trois matches, Saint-Etienne pourrait afficher une certaine confiance, certes très relative, à l’heure d’accueillir les troupes de Laurent Blanc à Geoffroy-Guichard ce dimanche. Oui mais voilà. En face, il y a ce satané Ibra. Et si le garçon était déjà trop fort pour la Ligue 1 lors du précédent exercice, où il avait marqué sa première rencontre avec les Verts d'une expulsion suite à un coup de pied au ventre sur Stéphane Ruffier, sa version de fin octobre 2013, renforcée par un Paris de plus en plus à l’aise dans son expression collective, semble tout simplement injouable.

Galtier : « Au-dessus de tout le monde, encore plus cette saison »

« Zlatan est dans une forme exceptionnelle, reconnaît Christophe Galtier, l’entraîneur stéphanois. Il est au-dessus de tout le monde et encore plus cette saison. Il sent bien les bons coups et il les sent de plus en plus. Il faudra être prêt dans le duel aérien et au sol parce qu’il est solide. Il faudra aussi bien le surveiller de manière collective parce qu’il se démarque encore mieux que la saison dernière, il y a plus d’automatismes et de qualité. » Et Faouzi Ghoulam de confirmer l’éloge : « C’est le meilleur joueur de L1. Il est incroyable car il est complet. On n’est pas inquiet mais il faudra être encore plus vigilant face à lui. » Ses propres coéquipiers en sont conscients : jouer avec Zlatan s’apparente à un privilège. « C’est un joueur exceptionnel qui a tout, le physique et la technique, explique Marco Verratti. J’ai vraiment beaucoup de chance de jouer avec lui. »

Une « chance » confirmée par le chef d’orchestre Laurent Blanc : « Pour le groupe, son attitude et son état d’esprit sont très bons. Il sait se remettre en question. Les grands joueurs font en sorte que les autres ne se relâchent pas. » Zlatan superstar. Point de fixation adverse, aussi. Avec cette difficulté, dont les Verts vont devoir se dépêtrer, à devoir le surveiller comme le lait sur le feu sans en faire leur seule obsession. « L’erreur à commettre, c’est de se focaliser sur lui et de libérer des espaces aux autres », confirme Ghoulam. « Le PSG, ce n’est pas que Zlatan », insiste Galtier. Pas que. Mais une bonne partie tout de même, surtout en ce moment. « Il ne faut pas qu’on soit timides », concède l’entraîneur des Verts. On pourrait pourtant comprendre une légère appréhension. Zlatan oblige.

A lire aussi : 

>> LARQUÉ : « ZLATAN ? EXCUSEZ-MOI D’ÊTRE FAN »

>> VERRATTI : « MESSI OU RONALDO ? MOI, JE PRÉFÈRE IBRA ! »

>> Poteaux carrés : Quand l’histoire revient chez elle

Alexandre Herbinet avec Edward Jay et à Saint-Etienne