RMC Sport

Les Verts descendent de leur nuage

Aubameyang et Galtier

Aubameyang et Galtier - -

Après la victoire en Coupe de la Ligue samedi soir, puis le défilé en ville devant une foule en délire le lendemain, les Verts ont retrouvé l’entraînement ce mardi. La tête tournée vers l’objectif d’une fin de saison réussie en Ligue 1, qui commence par la réception d’Ajaccio ce mercredi (18h30).

Que le printemps peut être doux, au centre de l’Etrat. Avec 342 spectateurs présents à la séance d’entraînement, ce mardi, les joueurs de Saint-Etienne ont pu profiter encore un peu de l’hommage de toute une ville à leur succès en finale de la Coupe de la Ligue, samedi. Un trophée qui a mis fin à 32 ans de disette. Alors, forcément, il faut un peu de temps pour l’évacuer côté « peuple vert ». L’entraîneur Christophe Galtier, accueilli sur le terrain par les applaudissements de la foule, et ses joueurs, qui ont eu droit à une longue file d’attente pour leur faire signer des autographes, peuvent témoigner. Au cœur d’une semaine de derby et de vacances scolaires, le soufflé venu d’une fièvre du samedi soir à Saint-Denis ne retombe pas.

Mais pas question pour autant de se reposer sur ses lauriers dans une sorte de blocage aux ambitions en championnat. « Je ne lâcherai pas : je veux que notre saison ne se soit pas arrêtée au Stade de France, lance l’entraîneur stéphanois. On doit plutôt surfer sur cette victoire. » Dans le viseur ? La réception d’Ajaccio, ce mercredi (18h30), match en retard de la 33e journée, qui peut permettre aux Verts de reprendre la quatrième place du classement à deux longueurs de l’OL avant le… derby de dimanche (en cas de succès, avec 57 points, ils égaleraient déjà leur total de la saison dernière).

« Je crois en la dynamique des victoires, même sur la fatigue, explique Galtier. Il y a des objectifs important dans la semaine. Le premier est de mieux jouer que lors de la finale, d’avoir une meilleure maîtrise du match. Tout faire pour l’emporter et retrouver notre quatrième place. A ce moment de la saison, quand vous êtes placés là, il faut être ambitieux. Ce serait dommage de se dire : ‘‘On finit 7 ou 8eme mais on a gagné la Coupe de la Ligue’’. »

Guilavogui : « Pourquoi ne pas aller chercher plus que ce qui a été demandé ? »

Cela tombe bien, ses joueurs n’en ont pas l’intention. Et l’ont montré par leur attitude. « Il n’y a pas eu de bringue avec de l’alcool après le match, confirme Galtier. Ils ont bien dormi, bien récupéré ils sont en pleine forme et ils ont énormément d’envie. » De l’ambition, aussi. « On a le classement dans le vestiaire, glisse Josuha Guilavogui. On va rencontrer Lyon, Bordeaux, Marseille et Lille avant la fin de saison. Ce sera notre avant-goût de Coupe d’Europe pour voir si on mérite la Ligue Europa ou plus. » Un « plus » qui ne cache pas son nom : la Ligue des champions.

Pour continuer de rêver à ce Graal footballistique, Saint-Etienne le sait, il faut vite tourner la page Coupe de la Ligue. Une présentation du trophée ce mercredi dans l’antre de Geoffroy-Guichard ? Galtier balaye l’idée. « Cela a été fait dimanche en ville où les joueurs ont été fêté par plus de 50 000 personnes, insiste le coach stéphanois. Contre Ajaccio, le public doit venir au stade pour encourage l’équipe et la pousser jusqu’au bout pour aller chercher la victoire, pas pour fêter la Coupe de la Ligue. » Et Guilavogui d’appuyer : « On est obligé de descendre du nuage. Même si on y était bien, sur ce nuage… On a bien savouré, ça a été une belle fête. Mais on a d’autres objectifs, on veut surfer sur cette vague et terminer fort. Il faut savoir en profiter. On a déjà atteint un objectif. Pourquoi ne pas aller chercher plus que ce qui a été demandé par le club ? » L’appétit vient en mangeant.

A lire aussi :

>> Galtier : "On ne va pas lâcher"

>> Saint-Etienne, 32 ans après !

>> La folie verte gagne Saint-Etienne

Alexandre Herbinet avec Edward Jay