RMC Sport

LFP: comment va se passer l'élection du nouveau président ce jeudi

L'élection du nouveau président de la Ligue de football professionnel (LFP) se déroule ce jeudi. Mode d'emploi.

La journée s'annonce longue pour le football français, ce jeudi avec l'élection du nouveau président de la Ligue de football professionnel (LFP) qui succédera à Nathalie Boy de la Tour. Selon les statuts de la LFP, tout se jouera en trois étapes. 

Une élection en trois temps

Après les réunions des clubs de Ligue 1, et de Ligue 2 dans la matinée, l'assemblée générale élective, programmée à 14h30, lancera les hostilités. Les 20 clubs de l'élite (qui ont 2,75 voix chacun), ceux du deuxième échelon (1,75 voix chacun), un représentant de la FFF et les cinq représentants des familles (joueurs éducateurs, arbitres, médecins, personnels administratifs, 2 voix chacun) éliront d'abord 15 membres du conseil d'administration. 

Le vote devra départager 10 candidats pour 8 sièges pour les représentants de Ligue 1, trois candidats pour les deux sièges des représentants de Ligue 2 et enfin les cinq indépendants (Michel Denisot, Vincent Labrune, Gervais Martel, François Morinière et Alain Guérini). A ces 15 membres élus s'ajouteront les 10 autres déjà en place représentants les familles, les représentants des organisations des clubs (UCPF et Première Ligue qui n'ont qu'un vote consultatif) ainsi qu'un représentant du comité exécutif de la FFF. 

Tout ce beau monde votera à bulletin secrets pour choisir le nouveau président parmi les membres du CA. Celui-ci sera désigné à la majorité des suffrages exprimés, absolue au premier tour, relative en cas de deuxième tour. Une fois le nouveau président choisi, l'Assemblée générale élira alors le nouvel homme fort sur proposition du Conseil d'administration. 

Qui est candidat?

Le futur président figure certainement parmi les cinq candidats (pour cinq places) pour siéger comme indépendants au conseil d'administration de la LFP. Le nouveau patron est très souvent issu de ce collège. Ce ne sera pas François Morinière qui s'est retiré de la course. Officiellement, personne ne s'est encore déclaré. Mais Michel Denisot, soutenu notamment par Jean-Michel Aulas ou Noël Le Graët, fait figure de grand favori. Vincent Labrune, ancien président de l'OM, est annoncé comme son plus sérieux adversaire même si peu l'imaginent se lancer. L'ex-président de Lens Gervais Martel est aussi cité. Des auditions pourraient aussi avoir lieu le jour J, selon certains membres des instances, avec des tractations en coulisses qui laissent planer l'incertitude. Si un grand favori se dégage, il faudra attendre la fin d'après-midi pour que le doute soit définitivement levé. 

NC